Marvin Martin va-t-il faire tourner en bourrique le FC Sochaux ?

Publié le 01/08/2011 - 21:02
Mis à jour le 01/08/2011 - 21:02

Très sollicité après son entrée fracassante chez les Bleus, le meneur de jeu sochalien voit plus loin que le FC Sochaux qui a bien du mal à retenir ce joueur qu’il a vu grandir à Bonal…

 ©
©

Du haut de son mètre soixante-et-onze, Marvin Martin a séduit les clubs lors de ses  passes décisives en Ligue 1 et ses débuts fracassants en équipe de France. Aujourd’hui, Sochaux peut-il retenir ce joueur qui rêve d'ailleurs?

« Cela fait dix ans que je suis à Sochaux et pour ma progression et ma carrière, j'ai envie de voir autre chose et de franchir un palier. S'il y a une proposition qui vient, j'aimerais partir », avance le joueur de 23 ans, convoité en France (Lille, Lyon) et à l'étranger (Dortmund).

Jouer pour un des meilleurs clubs français

« Ce serait bien que je joue pour un des meilleurs clubs français, comme Paris, Lille, Lyon ou Marseille, mais je n'ai pas de préférence », ajoute le meilleur passeur de L1 la saison dernière, qui doit apprendre à gérer sa nouvelle notoriété.

Cette audacieuse prise de position, décidée avant même sa première sélection en équipe de France (le 6 juin), lui a été dictée par son agent, Jean-Marie Cantona, qui estime que l'avenir de son poulain doit s'écrire ailleurs: « Sochaux est un club formateur qui ne peut pas retenir ses joueurs éternellement. C'est sa vocation que d'équilibrer ses comptes. On va continuer d'expliquer au président que l'intérêt du joueur, et du club, c'est de trouver un accord en cas de bonne proposition. »

Mais qu'en pense le club? Martin, qui s'est retrouvé en pleine lumière après sa prestation contre l'Ukraine avec l'équipe de France en juin (victoire 4-1, deux buts, une passe décisive), est lié à Sochaux jusqu'en 2014.

Pour le moment, le président Alexandre Lacombe reste intraitable. Marvin Martin est, dit-il, « intransférable ». Un bras de fer entre le milieu de terrain et le FCSM semble exclu.

 Sochalien à 100% s'il n'a aucune proposition

« Je ne suis pas quelqu'un qui aime le "clash". Sochaux, c'est un club que j'adore et je ne le remercierai jamais assez. J'ai vraiment envie que ça se passe le mieux possible. Mais s'il n'y a pas de proposition, je serai Sochalien à 100% », désamorce le joueur.

Pour Alexandre Lacombe, Martin n'a pas de prix. En tout cas, il ne lèvera même pas un sourcil pour toute offre inférieure à 10 millions d'euros. D'un point de vue sportif, la perte de Martin serait très préjudiciable au FCSM, inattendu cinquième de L1 la saison dernière et qualifié pour le tour préliminaire de l'Europa League qui se jouera du 18 au 25 août.

Infatigable, endurant, malin et doté d'une technique remarquable, «MM» s'est imposé comme le poumon et le cerveau du jeu développé la saison dernière par Sochaux.

Tout le monde souhaite qu'il reste 

« J'ai envie, j'ai même plus qu'envie qu'il reste avec nous. J'apprécie énormément ses qualités et j'ai envie de travailler avec lui », annonce Mehmed Bazdarevic, successeur de Francis Gillot sur le banc. A Bonal, où il fait l'unanimité sur le terrain comme en dehors, tout le monde souhaite qu'il reste.

De son côté, le petit meneur de jeu garde en tête l'Euro-2012, auquel il pense forcément depuis ses débuts en Bleu. « Je n'aime pas trop me fixer d'objectif mais je ne vais pas me mentir, ce serait génial. C'est à moi de tout faire pour y aller. Des moments comme j'en ai vécus en juin dernier, j'aimerais en revivre. Il ne faut surtout pas que je me relâche. Une fois qu'on y a goûté, on a envie d'y retourner tout le temps. » 

(source :  AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Les tireurs sportifs intègrent le SIA

Après son ouverture aux détenteurs chasseurs puis aux détenteurs sans titre, ce sont les tireurs sportifs qui intègrent le système d'information sur les armes (SIA) du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer ce mardi 27 février 2024.

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Il met K.O son adversaire en un seul round au Mexique : qui est Islem Merabet, boxeur professionnel bisontin ?

Islem Merabet, boxeur bisontin, s’est rendu à Tijuana au Mexique pour préparer son combat qu’il remporte le 28 janvier 2024 en un seul round. Installé depuis 5 ans dans la capitale de la Franche-Comté, le boxeur professionnel nous partage son expérience et son quotidien de sportif.

Classic Grand Besançon, Tour du Jura et Tour du Doubs : le triptyque franc-comtois de retour les 12, 13 et 14 avril

Lancé en 2023 à l’initiative des organisateurs de la Classic Grand Besançon Doubs, du Tour du Jura et du Tour du Doubs, le triptyque franc-comtois persiste et signe pour une deuxième année consécutive de rapprochement temporel des courses qui se dérouleront les 12, 13 et 14 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.06
couvert
le 01/03 à 18h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
73 %