Matthieu Garny et Vincent Béjean, le tram ils y croient !

Publié le 22/02/2013 - 18:00
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:11

Connus dans la capitale comtoise pour leurs bars de nuit (Le Pouchkine, rue Proudhon, pour le premier, Le Pili Pili, rue Claude Pouillet, pour le second), Matthieu Garny et Vincent Béjean ont volontairement ouvert fin décembre 2012 leur sandwicherie L’En-K… sur le quai Veil-Picard à Besançon. Actuellement, ils sont cernés par les travaux du tram.

Entre deux stations

Pour l’instant, le seul trottoir encore existant sur le quai Veil-Picard n’est plus trop fréquenté, pour cause de travaux du tram. Outre l’abattage des tilleuls, ceux-ci ont totalement bouleversé la voirie de cette voie défoncée d’énormes trous et écrêté le sommet du rempart qui borde le Doubs. Les piétons ont du mal à se croiser dans le peu d’espace restant entre vitrines et barrières de travaux. Cela n’a nullement fait peur à Matthieu Garny et Vincent Béjean. Au contraire, ils ont absolument voulu installer leur sandwicherie L'En-K (lire notre article ci-dessous) à cet endroit et nulle part ailleurs. A 28 et 32 ans, ces jeunes commerçants bisontins misent sur l’avenir.

Un choix stratégique

"On se connaît depuis quelques années et on avait envie de faire un petit projet ensemble, explique Matthieu Garny. On a choisi ce lieu justement à cause du tram. Ce sera un emplacement privilégié car nous serons entre deux stations. On a une très belle vue sur le quai Vauban, depuis qu’il n’y a plus les arbres. Et nous aimerions avoir une petite terrasse de l’autre côté de la voie du tram, côté Doubs." 

"La station du bout du quai Veil-Picard va être l’une des plus importantes de la ligne du tramway, renchérit Vincent Béjean. A mon avis, ce sera là, plutôt que sur la place de la Révolution, que vont descendre les personnes qui voudront aller en ville. Il prendront le nouveau pont et la Grande-Rue."

Encore quelques mois difficiles à tenir ! 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.47
couvert
le 03/03 à 6h00
Vent
0.83 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
90 %