Mehdi Courgey, boulanger de Morteau, à la finale nationale du meilleur croissant

Publié le 24/10/2019 - 07:00
Mis à jour le 23/10/2019 - 17:04

Le 1er Concours national du meilleur croissant au beurre se déroule du 28 au 30 octobre à Ferrières-en-Brie, près de Paris. Parmi les 19 candidats en lice, Mehdi Courgey, boulanger à Morteau, défend les couleurs du Doubs.

 ©
©

Mehdi Courgey sera-t-il le premier lauréat du Concours national du meilleur croissant au beurre ?

Déjà vainqueur de la meilleure baguette

C’est au terme de sélections départementales et régionales âprement disputées que le boulanger de Morteau a décroché son billet pour la finale nationale, qui se déroulera du lundi 28 au mercredi 30 octobre, dans le cadre de la prestigieuse Ecole de l’excellence à la française, haut-lieu de l’hôtellerie, de la gastronomie et du luxe, à Ferrières-en-Brie, en Seine-et-Marne.

Mehdi Courgey est âgé de 29 ans. Après avoir obtenu son diplôme en boulangerie (CAP, mention complémentaire et brevet professionnel), il décide de devenir salarié avec pour objectif de s’installer à son compte rapidement.

Souhait réalisé depuis quatre ans, à Morteau, dans le Doubs. Passionné par son métier, il a participé à la finale du concours du Meilleur jeune boulanger alors qu’il était apprenti. Il est le vainqueur de la meilleure baguette de tradition 2019.

Il est l’un des deux candidats à représenter la région Bourgogne-France-Comté à la finale nationale, avec Stéphane Treuillet, boulanger à Dijon, dans la Côte-d’Or.

Des critères bien précis pour le croissant

Au total dix-neuf finalistes, venus de toute la France, s’affronteront pendant deux jours. Chacun devra produire et présenter 30 croissants au beurre traditionnels et de forme (courbés) qui devront peser, après cuisson 60 g (tolérance de 55 à 65 g).

Sous la présidence de Jean-Yves Gautier, un des meilleurs ouvriers de France, le jury sera composé de 6 professionnels. Ils départageront les candidats sur des quatre critères :

  • cuisson,
  • forme/aspect/régularité,
  • saveur et odeur,
  • texture/fondant/feuilletage.

"Un produit emblématique de l'art de vivre à la française"

L’objectif de ce nouveau concours, orchestré par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF), est de mettre en valeur la viennoiserie maison. « C’est un combat majeur de notre profession car ce produit emblématique de l’art de vivre à la française est l’expression concrète du talent et du savoir-faire des boulangers », déclare Dominique Anract, président de la CNBPF.

À l’heure où les produits industriels fleurissent, les artisans boulangers entendent réaffirmer haut et fort leur différence, en défendant la qualité artisanale et la fabrication maison. « Le croissant d’artisan, c’est nous et seulement nous les artisans ! », rappelle Dominique Anract.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Violences conjugales en 2020 : le Doubs est le département le plus concerné en Bourgogne Franche-Comté

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 10% des violences conjugales qui ont concerné 159.400 personnes tous sexes confondus en 2020, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur. En Bourgogne Franche-Comté, près de 4,5 femmes âgées de plus de 20 ans  sur 1.000 ont été victimes de violences conjugales en 2020. Le Doubs (6) est le département le plus touché
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.28
légères chutes de neige
le 28/11 à 6h00
Vent
2.94 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
98 %

Sondage