Alerte Témoin

Metalis s’offre un centre technique européen

Publié le 25/09/2015 - 10:28
Mis à jour le 27/09/2015 - 19:03

Adossé en 2002 au groupe hollandais Aalberts Industries, l’entreprise du Grand Besançon a depuis grandi par croissance externe et organique, et a plus que triplé son chiffre d’affaires. Pour maintenir la performance industrielle de tous ses sites en Europe, Metalis vient de se doter d’un centre technique unique à Chaudefontaine (Est de Besançon) dans lequel, à terme, pourrait travailler une centaine de personnes. Et travaille maintenant à la mise sur pied de son propre centre de formation.

ete_2013.jpg
© Traces écrites News Photos laurent Cheviet

Les travaux ont été rondement menés, avec les premiers coups de pelle le 15 janvier de cette année et une livraison le 15 août. L’inauguration du centre technique de Metallis à Chaudefontaine (Doubs) devrait avoir lieu en décembre, mais les équipes prennent peu à peu possession des lieux.

Ce centre technique européen est dimensionné pour accueillir 100 personnes et 60 à 70 devraient y être installées d’ici peu. Il aura nécessité un investissement total de 2 millions d’€ environ, auquel ont pris part les collectivités locales (Grand Besançon, département du Doubs et région Franche-Comté).

A terme, il regroupera les équipes R&D, prototypage, outillage, commerciales et projets de tous les centres de production européen de Metalis : celui de Chaudefontaine (Doubs), où se trouve aussi le siège social du groupe, mais aussi ceux de Pont-de-Roide (également dans le Doubs), de Montbrison (Loire), de Cluses (Haute-Savoie), de Pologne et de Slovaquie. L’entreprise dispose par ailleurs de filiales de production en Inde et en Chine, pour un effectif total de 840 personnes.

  • L'historique de Métallis, 
  • l'appartenance au groupe hollandais "Aalberts Industries",
  • les projets,
  • Bientôt une Metalis academy…

Lire la suite de l'article de Monique Clémens sur le site de notre partenaire "Traces Écrites News"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bourgogne : La Compagnie des Ateliers Peyrache, candidat à la reprise de l’entreprise Gerbe

La Compagnie des Ateliers Peyrache (LCAP), groupe textile français dirigé par Ludovic et Corinne Gaudic, est candidat à la reprise de Gerbe, selon un communiqué du 28 mai 2020. L’entreprise bourguignonne de confection de collants et bas pour femmes hauts-de-gamme avait été reprise par un groupe chinois en 2015. Au début de la crise du coronavirus, ce récent propriétaire a abandonné l'entreprise qui est en redressement judiciaire depuis le 14 avril.

Camaïeu placé en redressement judiciaire

Victime directe, selon la direction, de la crise du Covid-19, l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, spécialiste de l'habillement féminin qui emploie 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix (Nord) a été placée mardi 27 mai 2020 en redressement judiciaire. Pour rappel, la ville de Besançon compte deux boutiques.

Réouverture des cafés et restaurants : on en sait un peu plus sur le protocole sanitaire qui devrait être imposé

Sur la carte du déconfinement du 11 mai dernier, les restaurants et cafés dans les départements "verts" devraient pouvoir rouvrir au public autour du 2 juin. En Bourgogne Franche-Comté, si elle devient "verte", il faudra attendre au minimum trois semaines pour évoquer la réouverture de ce type de commerces. Découvrez les mesures anti-covid-19 auxquelles hôteliers, restaurateurs, cafetiers, barman et clients devront s'attendre…

Concours Talents des Cités : déposez votre candidature !

Ce concours a pour objectif de repérer, récompenser et accompagner les initiatives des entrepreneurs issus des quartiers prioritaires de la ville. Il a été créé à l'initiative du ministère chargé de la Ville et du Logement et de Bpifrance, et organisé dans toute la France par BGE. Dépôt des candidatures avant le 31 juillet 2020...

L’enseigne de prêt-à-porter Naf Naf en redressement judiciaire

Si de nombreux secteurs subissent de plein fouet la crise économique liée à la crise sanitaire du covi19, les enseignes de prêt-à-porter ne sont pas épargnées dont Naf Naf. L'entreprise est en redressement judiciaire depuis le 15 mai. Deux magasins de la marque sont installés à Besançon depuis de nombreuses années.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.97
légère pluie
le 28/05 à 15h00
Vent
4.36 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
43 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune