Après 3 ans à la tête de Besançon, Anne Vignot fait le bilan de son mi-mandat

Publié le 12/06/2023 - 18:45
Mis à jour le 15/06/2023 - 16:25

Après désormais trois années élue à la tête de la ville de Besançon, l’heure est venue pour la maire de Besançon, Anne Vignot d’effectuer un premier bilan à mi-parcours de son mandat en présence de plusieurs élus de la majorité. Ce lundi 12 juin dans les locaux de l’Hôtel de ville, elle a dressé la liste des mesures déjà effectuées et a rappelé les enjeux qu’ils restent encore à relever. 

En trois ans, la maire de Besançon aura eu à faire face à des crises sans précédant. Sanitaire d’abord avec le Covid, puis économique avec le conflit russo-ukrainien et l’inflation qui en a découlé, sociale avec la réforme des retraites et bien sûr climatique. Des impondérables qui ont, de fait, impacté la trajectoire de l’équipe municipale qui, pour rappel, a pris la décision d’accroître son budget d’investissement de 42 millions d’euros par an (+30%). L’objectif étant de répondre aux urgences du quotidien "pour améliorer la vie des habitants" tout en engageant Besançon dans le processus de transition écologique.

Engagé dans la transition écologique

Face à cette "radicalité des changements" la Ville se devait "de trouver les chemins les plus forts et les plus efficaces pour être à la hauteur". Pour répondre à son objectif de faire de Besançon une ville résiliante, Anne Vignot a engagé celle-ci dans la transition écologique. De ce fait, la maire l’assure : "la métamorphose de la ville est en cours" aussi bien visuellement par la présence plus importante d’espaces verts et de biodiversité que dans la rénovation des bâtiments publics, rappelée par l’adjointe en charge des écoles, Claudine Caulet.

Pour tenter de contrer "la crise du logement que nous allons être amenés à vivre", Anne Vignot a rappelé que des "projets urbains ambitieux" étaient actuellement menés par son équipe afin de répondre au plus vite aux besoins de logements et aux "nouveaux types de besoins" tout en "limitant l’étalement urbain". La maire a d'ailleurs consenti que la précarité restait présente et a évoqué "l’implication et la mobilisation au quotidien" des équipes du CCAS pour "prendre ce sujet à bras le corps".

La mobilité une question au coeur des débats publics

Le sujet de la mobilité est apparu comme un chantier en cours qu’il reste à améliorer. "Nous nous sommes efforcés de redonner sa juste place à toutes les formes de mobilité" a assuré la maire de Besançon. Une volonté qui émane selon elle, des habitants de la ville eux-mêmes : "il n’existe pas aujourd'hui, une réunion publique sans que nous abordions la place du vélo". Chaque fois que la place de la mobilité est abordée, "les habitants font remonter de façon massive la question de la place des mobilités douces, des transports en commun et du piéton". 

Face à ces demandes, la Ville assure qu’elle va continuer de "travailler sur l’infrastructure mais aussi sur les règles de déplacement" pour faire face aux incivilités remontées par les habitants. La gratuité des transports le samedi après-midi est, elle aussi une question qui se pose et, est actuellement à l’étude dans le groupe de travail de délégation des services publics. 

Associer la population aux politiques publiques

"Cultiver le collectif" c’est d’ailleurs l’une des valeurs portée par l’équipe municipale qui a renouvelé sa volonté de vouloir associer la population aux politiques publiques. L’adjoint en charge de la démocratie participative, Kevin Bertagnoli, a rappelé que derrière cette idée se cachait "un enjeux de proximité qui n’est pas seulement une ambition de notre part mais vraiment un besoin d’aller au contact des habitants". Une proximité à laquelle les Bisontins ont, semble-t-il, répondu présents puisqu'en trois ans, ils sont plus de 9.000 à s’être mobilisés sur la trentaine de projets participatifs auxquels ils ont été associés. 

Sur ce même sujet, malgré une situation sociale, environnementale et économique "très compliquée" qui a "évidemment un impact sur les collectivités", le premier adjoint, Abdel Ghezali a rappelé que "l’on n'a pas baissé la garde en direction des habitants, des associations et du monde économique". La Ville dit avoir maintenu le lien avec les associations notamment en demeurant "le premier partenaire de nos associations" que ce soit en terme de subventions, qui n’ont pas été baissées, et d’accompagnement. 

Vers davantage de vidéo-verbalisation

Enfin, la maire de Besançon a tenu à préciser que même si elle "restait une compétence de l’État", la question de la sécurité et de la tranquillité publiques étaient une préoccupation de la Ville. Elle a évoqué le travail constant mené en lien avec la police nationale et la justice pour oeuvrer à la protection des Bisontins. À la question d'une possible augmentation du nombre de caméras de surveillance Anne Vignot a rappelé que Besançon était "l'une des villes à avoir un nombre de caméras par habitant largement au-dessus de la moyenne".

Davantage préoccupé par "l'efficacité" de celles-ci plus que par leur nombre, la maire a en revanche précisé que "quitte à avoir des caméras, autant qu'elles servent à bien d'autres fonctions". Raison pour laquelle elle dit avoir demandé aux services municipaux de "s'en servir de façon forte sur la vidéo-verbalisation".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Grève des pharmaciens : Julien Odoul appelle le gouvernement à réagir en urgence

Ce jeudi 30 mai, 84% des pharmaciens étaient en grève dans le département de l’Yonne. Le député du département, Julien Odoul affirme son soutient à la profession. Dans le cadre des élections européennes, il tiendra sa dernière réunion publique ce vendredi 31 mai à 19h00 à Mandeure.

Écologie, nucléaire, guerre en Ukraine, avenir de l’Europe… : un débat qui n’a pas fait de vague à Besançon

EUROPÉENNES 2024 • Un débat s’est tenu lundi 27 mai 2024 à la salle Jean Zay à Besançon réunissant 10 candidats aux élections européennes ou représentants de listes et de partis politiques. Une idée portée par Jean-Philippe Allenbach, membre du parti fédéraliste, présidée par Jean-Marie Girerd, président du mouvement européen France - Franche-Comté.

Européennes 2024 : salle comble pour le retour de Jean-Luc Mélenchon à Besançon

Devant près d’un millier de personnes réunies lundi 27 mai 2024 au grand Kursaal de Besançon, l’ancien député de La France insoumise est venu soutenir la Bisontine Séverine Vézies, 13e sur la liste de Manon Aubry pour les prochaines élections européennes du 9 juin. 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.58
légère pluie
le 31/05 à 0h00
Vent
3.11 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
98 %