Mois sans tabac 2020 en Bourgogne Franche-Comté : pas de stand de sensibilisation, mais une campagne virtuelle

Publié le 23/10/2020 - 14:30
Mis à jour le 10/11/2020 - 10:31

Cette année, le contexte de l'épidémie de Covid-19 ne permet pas à l'association Tab'agir d'installer des stands de sensibilisation au tabac dans le cadre de Mois dans tabac. En revanche, l'opération pourra se dérouler sur internet durant le mois de novembre 2020 en Bourgogne Franche-Comté.

Pour des raisons sanitaires, Santé Publique France recommande des campagnes Mois sans tabac digitales et demande de ne pas dépister avec les Co-testeurs (appareil de mesure de taux de monoxyde de carbone expiré par les poumons). Ces recommandations sont aussi faites au niveau national par la Société Francophone de Tabacologe et Alliance Contre le Tabac.

Néanmoins, les professionnels de santé formés aux consultations d'aide à l'arrêt du tabac par Tab'agir continuent de se mobiliser dans l'ensemble de la Bourgogne Franche-Comté, au sein des cabinets médicaux et des maisons de santé.

Tout au long de l'année, l'association Tab'agir propose dans la région un accompagnement pluridesciplinaire :

  • Des consultations médicales avec des médecins, sages-femmes ou infirmières,
  • Des consultations en diététique (jusqu'à 4 consultations gratuites si crainte d'une prise de poids),
  • Des consultations en thérapies comportementales et cognitives réalisées par des psychologues (jusqu'à 4 consultations gratuites pour se défaire de ses habitudes avec le tabac).

Rappel : le tabac est la première cause de mortalité évitable en France : 80.000 morts évitables et engendre un coût social de 120 milliards d'euros. On compte 16 millions de fumeurs quotidiens et près de 60% souhaitent arrêter de fumer dans l'année.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : la vague monte « fortement » en Bourgogne-Franche-Comté

La circulation du virus s'est encore accélérée en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux d'incidence de 346 cas pour 1000.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté. Le Jura est le troisième département de France le plus touché par la cinquième vague et les conséquences commentent à peser sur le système de santé. L'agence régionale de santé enjoint la population à renouer avec les gestes barrières.

Covid-19 : huit cas d’Omicron relevés, Delta ne relâche pas la pression

Le nombre de cas d'infections au variant Omicron détecté en France se monte désormais à huit dont un dans le Haut-Rhin, selon le dernier bilan actualisé de l'agence sanitaire Santé publique France. Mais la menace actuelle reste le variant Delta avec des contaminations qui s'envolent. Un conseil de défense sanitaire est programmé lundi.

Covid-19 : les derniers indicateurs ne sont pas bons (non plus) en Bourgogne-Franche-Comté

Le taux d'incidence dépasse désormais les 300 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux de positivité des tests désormais à 6 %. Le Jura connaît toujours le taux d'incidence le plus élevé (448 cas pour 100.000 habitants) devant le Doubs (375) et le Territoire de Belfort (315). Les hospitalisations sont aussi en augmentation.

Omicron : les personnes vulnérables non vaccinées doivent éviter de voyager

lors que le nouveau variant Omicron suscite toutes les inquiétudes, l’Organisation mondiale de la santé a dévoilé de nouvelles recommandations, mardi 30 novembre. Les personnes à risque non vaccinées contre le Covid-19, y compris les plus de 60 ans ou celles ayant des comorbidités (maladie cardiaque, cancer et diabète), doivent éviter de voyager dans les zones où la transmission locale du coronavirus existe.  
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.6
couvert
le 06/12 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage