Montebourg à Besançon: "L'Espagne ne passera pas l'hiver"

Publié le 21/09/2011 - 23:30
Mis à jour le 21/09/2011 - 23:30

Les Etats européens n'ont plus assez d'argent pour faire face à la chute de l'Espagne, qui "ne passera pas l'hiver" et risque d'entraîner dans sa chute le reste de la zone euro, a affirmé le candidat à la primaire PS Arnaud Montebourg, mercredi soir lors d'un meeting à Besançon.

"L'organisation de l'Union européenne est obsolète, elle préfère les marchés à la politique, elle préfère la concurrence à la coopération, elle risque de mourir et l'euro de ne pas survivre", a déclaré M. Montebourg devant une salle comble d'environ 400 personnes. "La seule chose que nous avons bâtie risque de partir en fumée", a-t-il regretté.

"Les Etats solvables dans la zone euro aujourd'hui n'ont plus assez de disponibilités pour faire face à la chute de l'Espagne. Il y a une immense majorité d'économistes qui nous écrivent à nous, les candidats socialistes à la primaire, que l'Espagne ne passera pas l'hiver", a encore dit Arnaud Montebourg en fustigeant des dirigeants "aveuglés par l'amour stupide et immodéré qu'ils ont des marchés financiers".

Alors que la note de l'Italie a été dégradée dans la nuit de lundi à mardi, le candidat à la primaire socialiste a souligné que "si l'Espagne s'accumule au Portugal, à l'Irlande et à la Grèce, la zone euro ne pourra pas survivre sous la forme actuelle".

Pour tenter de remédier aux problèmes actuels, Arnaud Montebourg a argumenté en faveur d'une démondialisation et d'un protectionnisme assumé.

Plus tôt dans la journée, M. Montebourg était allé à la rencontre des syndicalistes d'Alstom à Belfort et de PSA Peugeot-Citroën à Sochaux, où s'était rendu la veille un autre candidat à la primaire socialiste, François Hollande.

(source: AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Les taux de participation en Bourgogne-Franche-Comté à la mi-journée

Voici les taux de participation des différents départements de la région à midi. En Bourgogne-Franche-Comté, le taux de participation est de 13,87% contre un peu plus de 17 % en 2015 . En France, la participation est de 12,22 % en baisse de quatre points comparé aux dernières élections régionales.

Régionales en Bourgogne Franche-Comté : les candidats et la fusion des régions

Depuis 2015, la Bourgogne et la Franche-Comté font destin commun. Une fusion qui n'est pas pour autant acceptée par tous les habitants. Certains y voient une perte d'identité et de visibilité. Comment les candidats aux élections régionales voient-ils cette rivalité entre les deux ex régions et entre Besançon et Dijon ?

Régionales et Départementales 2021 : déplacement de trois bureaux de vote à Besançon

Dans le cadres des élection régionales et départementales de 20 et 27 juin 2021, la Ville de Besançon a essayé de maintenir les bureaux de vote à leur adresse habituelle mais trois d’entre eux ont dû être déplacé. Ces élections ont la particularité d’être un double scrutin simultané et nécessitent une organisation particulière, le nombre de bureau de vote passant de 68 à 136.

Poutine salue un sommet « constructif » avec Biden mais n’annonce rien

Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi 16 juin 2021 que son premier sommet avec son homologue américain Joe Biden avait été constructif, "sans animosité", mais n'a pas annoncé d'initiative concrète. Les deux hommes se sont retrouvés à Genève pour essayer d'apaiser les tensions très fortes entre les deux pays.

Régionales en Bourgogne-Franche-Comté : quel candidat répond le mieux à l’urgence climatique ?

+ Réaction EELV • Le Réseau Action Climat a publié ce jeudi 17 juin une analyse des programmes des quatre principaux candidats pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, au regard de leurs propositions pour faire face à l’urgence climatique et sociale. Alors que Marie-Guite Dufay (PS-PCF) et Denis Thuriot (LREM) proposent "des programmes insuffisants", Gilles Platret (LR) et Julien Odoul (RN) "sont largement à la traîne et ne tiennent visiblement pas compte de l’urgence climatique", selon l'étude.

Régionales 2021 : Gabriel Attal à Besançon en soutien au candidat LREM

Pour remplacer la venue de Jean Castex, c'est le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qui vient soutenir Denis Thuriot, candidat de la majorité présidentielle aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté lors d'un meeting à Besançon ce vendredi 18 juin 2021. Une dizaine de gilets jaunes se sont rendus sur place afin d'attendre l'arrivée du porte-parole du gouvernement.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.59
pluie modérée
le 20/06 à 15h00
Vent
2.35 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
46 %

Sondage