Municipale 2020 à Besançon : La France Insoumise invite les citoyens à "inventer un grand programme"

Publié le 14/09/2018 - 14:36
Mis à jour le 14/09/2018 - 14:38

L’élection municipale qui se déroulera en 2020 est déjà dans les esprits, en particulier des politiques. Anne Vignot, adjointe au maire EELV, a déjà annoncé candidature, le ou la candidate En Marche sera choisie fin septembre 2018, etc. De son côté, La France Insoumise invite les citoyens à inventer, avec elle, « un grand programme de transition écologique, de relocalisation économique et de justice sociale pour Besançon ».

©DR ©
©DR ©

La France Insoumise introduit dans son communiqué : "Les candidatures à la mairie de Besançon poussent comme des champignons ! Encouragées par le grand désordre qui règne au conseil municipal, de nombreuses « personnalités » sont sorties des sous-bois ces derniers jours pour entrer dans la course aux élections municipales. Si les formes et les couleurs diffèrent, la saveur du discours est à chaque fois la même : - Je ne souhaite pas personnaliser le débat - ou - J'invite tous les autres à se rassembler derrière moi pour faire l'unité de la gauche - ou - Je souhaite dialoguer, voire travailler avec la France insoumise -."

"La responsabilité de ne pas trahir les 25% de Bisontins et Bisontines"

Les militants de la France Insoumise affirment également avoir "la responsabilité de ne pas trahir les 25% de Bisontins et Bisontines qui, en 2017, avaient voté pour le programme du parti l'Avenir en commun et ont fait le choix d'un vrai progrès social, humain et écologique".

Ils préfèrent donc donner dès à présent aux citoyens et citoyennes la possibilité de se rassembler largement en les invitant à inventer avec la France Insoumise "un grand programme de transition écologique, de relocalisation économique et de justice sociale pour Besançon".

Ce programme devra s'appuyer sur les initiatives citoyennes et associatives locales, compter sur l'inventivité des habitant-es et s'inspirer des expériences des villes alternatives qui comment à fleurir en Europe.

Un premier atelier le 22 septembre

"Nous avons deux ans pour accomplir ce travail et nous comptons sur les ressources inépuisables de l'implication citoyenne et de l'éducation populaire" souligne la France Insoumise dans son communiqué.

C'est pourquoi elle propose à chacun et chacune de venir écrire le programme municipal lors d'ateliers programmatiques, dont le premier aura lieu samedi 22 septembre à partir de 10h00, salle Battant à Besançon.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.33
forte pluie
le 15/06 à 0h00
Vent
3.25 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
95 %