Nadine Morano : "La France n'exerce plus de leadership en Europe"

Publié le 15/05/2014 - 10:35
Mis à jour le 15/05/2014 - 10:36

L'ex-ministre sous Nicolas Sarkozy et tête de la liste UMP pour la zone du grand Est à l'élection européenne 2014, Nadine Morano, était en Franche-Comté ce mercredi 14 mai 2014. L'occasion pour la candidate et son numéro 2, Arnaud Danjean, d'appeler la population à se rendre aux urnes le 25 mai mais aussi de parler de la paix au sein de l'Union européenne ainsi que de la "politique désastreuse menée par la gauche" en France.

01-dsc_1241.jpg
Arnaud Danjean, Nadine Morano et Cédric Bole ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Aujourd’hui, la France n’exerce plus de leadership » a déclaré Nadine Morano, « Sous Nicolas Sarkozy, il y avait un vrai leadership. Aujourd’hui, nous sommes en recul à la fois sur la scène européenne et internationale et c’est grave pour la France ». Elle explique que « Si notre économie va mal, ce n’est pas à cause de l’euro puisque l’Allemagne a la même monnaie et a une balance commerciale excédentaire de 198 milliards d’euros, alors que la France a une balance déficitaire de 72 milliards. Donc tout ça n’est pas de la faute de Bruxelles mais de la France. François Hollande mène une politique désastreuse et incohérente ».

« Un acquis fragile : la paix »

Nadine Morano a souligné un aspect de l’Union européenne : la paix. « Le premier acquis de l’Union européenne dont on ne parle plus, c’est la paix, c’est ce qu’ont réussi a faire les pères fondateurs. Je n’entends jamais nos adversaires parler de paix ! »

Arnaud Danjean insiste en expliquant qu’ »il faut arrêter de penser que la paix est un concept ringard ou qui va de soi ». Il raconte que « Aujourd’hui j’ai 40 ans, j’ai connu la guerre dans les Balkans, j’ai vu ce qu’était la guerre dans les années 90 juste après avoir voté « non » à Maastricht. (…) Outre le fait que j’ai vu des horreurs à 25 ans sur le continent européen, j’ai vu une diplomatie allemande qui joue toute seule, une diplomatie française qui joue toute seule, une diplomatie britannique qui joue toute seule qui font croire qu’elles ont des intérêts nationaux dans les Balkans depuis la guerre de 1914, qui n’arrivent pas à  se mettre d’accord, avec un conflit qui dure… Je vois que 20 ans après, quand on arrive à régler des choses, c’est parce qu’on est ensemble et on est en paix parce qu’on est unis. » termine-t-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.65
ciel dégagé
le 16/07 à 0h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1017.59 hPa
Humidité
94 %

Sondage