Nikon Film festival 2021 : "Les Vieux", le court-métrage d'un réalisateur bisontin dans la compétition...

Publié le 10/03/2021 - 14:01
Mis à jour le 09/03/2021 - 11:49

Cette année encore, le réalisateur bisontin Romain Urlacher participe au Nikon Film Festival et propose « Les Vieux », un court-métrage émouvant tourné au musée des maisons comtoises à Nancray avec un casting 100% franc-comtois ! Interview.

Pourquoi participer une nouvelle fois au Nikon Film Festival ?

Romain Urlacher : "J’aime l’ambiance de ce festival, il y a beaucoup de bienveillance entre les participants. Tout le monde peut présenter son film. C’est un évènement de qualité qui propose un format différent des autres festivals ! Un thème changeant chaque année et une contrainte de temps (entre 2m et 2m20). Ces contraintes poussent à être créatif."

Cette année, le thème du Nikon festival c'est "un jeu". De quoi vous êtes-vous inspiré ?

Romain Urlacher : "Je me suis inspiré de l’histoire de mes parents en brodant une histoire autour d’un faux jeu de cartes créé et illustré par Alexandra Perveyrie, illustratrice bisontine. Elle a aussi créé 3 pièces originales pour le film. J’ai écrit une histoire autour d’anecdotes et souvenirs de famille."

Pour cette édition encore, vous avez choisi de tourner dans le Doubs votre terre natale, avec des acteurs du terroir… Vous pouvez nous en dire plus ?

Romain Urlacher : "J’ai tourné dans le Doubs avec des acteurs locaux. Hervée De Lafond et Jacques Livchine sont les directeurs du Théâtre de l’Unité à Audincourt et ont plus de 50 ans de « jeu » commun. L’équipe technique est 100% Bisontine. Le film a été tourné au Musée des maisons comtoises pour garder le côté vétuste que pouvaient avoir les maisons de nos parents et grands-parents et ainsi apporter un univers au film."

Des anecdotes de tournage à nous raconter ?

Romain Urlacher : "Le tournage s’est déroulé le 5 décembre 2020 et a duré un jour. Il faisait 7 degrés dans la maison-musée et il y avait de la buée quand les acteurs parlaient (problématique…) Hervée De Lafond (actrice principale) nous a dit qu’il fallait sucer des glaçons pour pallier à ça (la voix de la sagesse). Il n’y en avait pas, mais par contre il y avait de la glace à la vanille ! Ils ont donc été obligés de manger de la glace (dur le métier d’acteur). Il restait tout de même un peu de buée et c’est Rémi Richard qui s’est chargé de la supprimer à l’image (gros travail de sa part)."

Qu'avez-vous voulu exprimer à travers ce court-métrage ?

Romain Urlacher : "J’ai voulu rendre hommage à mes parents de leur vivant. J’ai voulu exprimer à travers ce court-métrage et ces personnages, l’amour de longue date et ce qu’il peut en découler. Les chamailleries, la complicité, les souvenirs, la nostalgie, les éclats de rire, la colère, la passion, l'ennui... Mais également mettre en avant "l'âme joueuse" d'enfant que nous avons tous en nous et que parfois nous oublions..."

Tournage de "Les Vieux" réalisé par Romain Urlacher pour le Nikon Film Festival 2021. © Rémi Richard

Visez-vous un objectif en particulier dans cette compétition ?

Romain Urlacher : "L’objectif premier était de finir ce film et c’est chose faite ! Mes parents sont fiers et c’est le principal. Maintenant que le film est rendu, pourquoi pas rêver et être dans les 50 finalistes, et pendant qu’on y est, décrocher le grand prix du jury !"

Comment voter pour "Les vieux" et soutenir Romain Urlacher ?

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.76
légère pluie
le 18/06 à 21h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
82 %