"Nous n'avons pas Strasbourg, ni Lyon mais nous avons de vrais atouts"

Publié le 15/04/2015 - 07:22
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:14

Pour le directeur régional de l’Insee, les richesses de la Bourgogne et de la Franche-Comté ne sont plus à démontrer. Reste à les mettre en commun et en valeur mutuellement.

 ©
©

« Complémentaire »

"Nous avons une région qui a des atouts mais qui souffre d'un déficit de métropolisation et de tertiarisation", constate Patrick Pétour. C'est sûr, en Bourgogne Franche-Comté, les plus grandes villes ne dépassent pas les 155 000 habitants et la majorité des zones d'emplois (10 sur 27) a une spécificité industrielle ; un secteur qui a fortement souffert.

Le taux de chômage peut également varier du simple au double suivant les zones comme à Belfort-Montbéliard-Héricourt où il s'élevait à 12,6% au 3e trimestre 2014 (et le Creusot à 12%), contre 6,7% à Lons-le-Saunier et 9% pour Besançon. Le taux moyen de chômage de la nouvelle région étant de 9,2% à la même période.

Un défi à relever autour de la métropolisation

Néanmoins, ce nouvel espace concentre "de belles pépites", estime Patrick Pétour, "et de beaux atouts". L'industrie, les microtechniques, l'agriculture, sa position frontalière, ses pôles de compétitivité complémentaires (Vitagora, Véhicule du futur...) en seraient quelques exemples parmi d'autres.

"C'est pourquoi il y aurait un vrai défi à relever autour d'une nouvelle forme de métropolisation", selon le directeur régional de l'Insee. "Nous n'avons pas Strasbourg, ni Lyon, mais nous avons un réseau urbain, un tissu à développer autour de l'armature Belfort-Mâcon, en intégrant le dynamisme du sillon viticole et de Beaune."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent au 1er trimestre 2024

Le niveau des effectifs salariés du privé continue de stagner ce premier trimestre 2024 en région avec une augmentation d’environ 300 postes, alors que le niveau national observe un léger rebond de +0.3 %, soit 65.000 postes, selon les analyses de l’Urssaf Bourgogne Franche-Comté.

Bientôt un KFC à Chalezeule

EXCLU • L’enseigne américaine de restauration rapide KFC, spécialisée dans le poulet frit, continue son implantation non loins de Besançon. Après une première enseigne ouverte dans la zone commerciale de Châteaufarine puis une seconde au coeur de la boucle bisontine, KFC ouvrira prochainement un nouveau restaurant dans la commune de Chalezeule. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 28.77
peu nuageux
le 19/07 à 12h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
56 %