Orange lance une enquête interne après la panne des numéros d'urgence

Publié le 04/06/2021 - 08:27
Mis à jour le 04/06/2021 - 08:27

L'opérateur téléphonique Orange a annoncé ce vendredi 4 juin 2021 avoir lancé une enquête interne "approfondie", confiée à l'inspection générale du groupe, pour identifier les dysfonctionnements qui ont empêché mercredi l'accès aux numéros de secours dans toute la France.

"Celle-ci devra mener les investigations nécessaires pour identifier les causes précises de cet incident et émettre des recommandations pour tirer tous les enseignements nécessaires", précise le groupe dans un communiqué.

  • Les conclusions de cette enquête interne sont attendues sous 7 jours.

"En lien avec la cellule interministérielle de crise, nous avons mis en place hier soir une cellule dédiée afin de résoudre d'éventuels dysfonctionnements locaux qui pourraient apparaître", a ajouté l'opérateur téléphonique.

Une nouvelle cellule interministérielle de crise va se réunir dans la matinée pour faire un bilan de la nuit, en présence du Premier ministre Jean Castex, a indiqué Matignon.

Pendant environ sept heures mercredi soir, à partir de 16h45 environ selon un ministre, les numéros 15 (Samu), 17 (police), 18 (pompiers) et 112 (numéro européen unique) ont été inaccessibles ou très difficilement accessibles dans l'ensemble de la France, forçant les gens à rappeler de nombreuses fois, ou à utiliser des lignes directes à 10 chiffres mis en place dans l'urgence par les autorités.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a fustigé les "dysfonctionnements graves et inacceptables" de cet événement inédit qui pourrait être lié à la mort d'au moins quatre personnes dont un jeune enfant, selon un bilan encore très provisoire. Le PDG d'Orange Stéphane Richard a présenté "ses plus vives excuses" aux personnes touchées.

Interrogé sur l'origine de cette panne, M. Richard a écarté l'hypothèse d'une cyberattaque, expliquant que cet incident était "plus probablement" dû à "une défaillance logicielle dans (les) équipements critiques de réseaux", c'est-à-dire des plateformes chargées d'acheminer des appels.

(source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Pain d’épices : Mulot & Petitjean à Dijon fête ses 225 ans !

Vendredi 24 septembre 2021, la Maison de Pain d’épices Mulot & Petitjean à Dijon fêtait ses 225 ans d’existence ! L’occasion de revenir sur sa longue et belle histoire familiale en compagnie de François Rebsamen, maire de la capitale bourguignonne et de Marie-Guite Dufay, présidente de Région... Mais aussi d'évoquer le futur !

Besançon rend hommage aux harkis

L’hommage a été rendu samedi 25 septembre 2021 au parc des Glacis à Besançon dans le cadre de la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membre des formations supplétives. 

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.2
couvert
le 28/09 à 21h00
Vent
1.98 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
95 %

Sondage