Orange lance une enquête interne après la panne des numéros d'urgence

Publié le 04/06/2021 - 08:27
Mis à jour le 04/06/2021 - 08:27

L’opérateur téléphonique Orange a annoncé ce vendredi 4 juin 2021 avoir lancé une enquête interne « approfondie », confiée à l’inspection générale du groupe, pour identifier les dysfonctionnements qui ont empêché mercredi l’accès aux numéros de secours dans toute la France.

"Celle-ci devra mener les investigations nécessaires pour identifier les causes précises de cet incident et émettre des recommandations pour tirer tous les enseignements nécessaires", précise le groupe dans un communiqué.

  • Les conclusions de cette enquête interne sont attendues sous 7 jours.

"En lien avec la cellule interministérielle de crise, nous avons mis en place hier soir une cellule dédiée afin de résoudre d'éventuels dysfonctionnements locaux qui pourraient apparaître", a ajouté l'opérateur téléphonique.

Une nouvelle cellule interministérielle de crise va se réunir dans la matinée pour faire un bilan de la nuit, en présence du Premier ministre Jean Castex, a indiqué Matignon.

Pendant environ sept heures mercredi soir, à partir de 16h45 environ selon un ministre, les numéros 15 (Samu), 17 (police), 18 (pompiers) et 112 (numéro européen unique) ont été inaccessibles ou très difficilement accessibles dans l'ensemble de la France, forçant les gens à rappeler de nombreuses fois, ou à utiliser des lignes directes à 10 chiffres mis en place dans l'urgence par les autorités.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a fustigé les "dysfonctionnements graves et inacceptables" de cet événement inédit qui pourrait être lié à la mort d'au moins quatre personnes dont un jeune enfant, selon un bilan encore très provisoire. Le PDG d'Orange Stéphane Richard a présenté "ses plus vives excuses" aux personnes touchées.

Interrogé sur l'origine de cette panne, M. Richard a écarté l'hypothèse d'une cyberattaque, expliquant que cet incident était "plus probablement" dû à "une défaillance logicielle dans (les) équipements critiques de réseaux", c'est-à-dire des plateformes chargées d'acheminer des appels.

(source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.14
partiellement nuageux
le 23/04 à 12h00
Vent
3.98 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
54 %