Ornans : les élus de l'opposition s'inquiètent face "au concert de démissions" du conseil municipal

Publié le 08/02/2018 - 09:54
Mis à jour le 09/03/2018 - 08:15

Après la démission de 11 élus du conseil municipal d'Ornans, les élus de l'opposition ont souhaité s'adresser au maire LR Sylvain Ducret lors du dernier conseil municipal du 1er février 2018 afin de faire connaître leurs inquiétudes suite aux "dysfonctionnements" dans le groupe majoritaire. Pour rappel, Jean-François Longeot a, lui aussi, démissionné de son poste de conseiller municipal ce mercredi.

PUBLICITÉ

« Depuis quelques mois, nous constatons un dysfonctionnement (c’est un euphémisme) dans votre groupe majoritaire.Vous comprendrez que nous ne nous sentons aucunement partie prenante de ces divergences étalées au grand jour. Nous avons d’ailleurs refusé de prendre parti entre les deux camps et comme dans d’autres conflits humains, il est très probable que les responsabilités soient partagées », expliquent les élus de l’opposition (Isabelle Guillame, Gérard Mamet, Colette Groleau, Christophe Jouvin).

Ils affirment vouloir rester jusqu’à la fin de leur mandat et être « inquiets face à ce concert de démissions et de dissonances (…) qui prennent le pas sur l’intérêt général (…) et ont pour conséquences un manque de cohérence, d’efficacité et de lisibilité dans les dossiers stratégiques » de la Ville d’Ornans. Selon eux, la politique conduite par la majorité est « incompréhensible ». 

« Une absence de travail »

Ils poursuivent : « ces dissensions ont entrainé une quasi-absence de travail pour préparer sereinement et collectivement les grandes décisions de demain au sein de notre intercommunalité. Ornans a pourtant un rôle essentiel à jouer au sein de notre nouvelle Communauté de Communes« . Ils pointent notamment l’absence de vote du budget et « l’image déplorable » de la commune suite « aux querelles étalées sur la place publique ».

Info +

  • Pour rappel, 10 élus ont démissionné du conseil municipal dont plusieurs élus fin janvier 2018. Jean-François Longeot a, lui aussi, démissionné de son mandat de conseiller municipal.
  • Pour organiser une élection municipale partielle, il faut la démission de 13 élus.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.77
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage