Parkéon : "la dette financière n'a rien à voir avec l'activité opérationnelle de l'entreprise..."

Publié le 30/11/2012 - 17:17
Mis à jour le 01/12/2012 - 09:45

"Parkeon, le Florange de Pierre Moscovici". Ce titre du réputé site Challenges a affolé le petit monde économique de Besançon où l'entreprise emploie 600 salariés sur le millier d'emplois du groupe. "Ce titre ne correspond pas à la réalité et il est anxiogène pour nos salariés " note Stéphane Roques, le directeur de la communication de Parkéon...

photo_macommune_1316105351_0.JPG
©archives
PUBLICITÉ

Sans confirmer le montant de 200 millions d’euros de dette, Stéphane Roques reconnait qu’ en raison de « mensualités élevées« , le groupe renégocie actuellement avec ses créanciers la dette contractée en 2007  lors de l’acquisition de Parkéon par Barclays Private Equity (aujourd’hui Equistone). Mais il précise que « cette dette financière n’a rien à voir avec l’activité opérationnelle de l’entreprise…« . Aucun commentaire en revanche sur les négociations en cours avec les banques créancières ni sur le suivi du dossier par Bercy. De son côté, le ministre des Finances Pierre Moscovici précise que s’il suit le dossier Parkéon c’est pour faciliter les négociations financières avec les banques.  

Parkéon est un des leaders mondiaux dans les solutions de gestion du stationnement (horodateurs) et de solutions billettiques dans les transports publics. La société est présente dans 3 000 villes dans 50 pays différents et affiche un chiffre d’affaires de 176 millions d’euros(2011). « 70 % de nos employés sont en France et nous travaillons à 75 % à l’export. Aujourd’hui nous renforçons notre offre de services pour remporter de nouveaux marchés.« 

CFDT  : « Challenge fait du sensationnel » 

Côté syndicat, la CFDT a immédiatement réagi (voir ici) « Non, Parkeon n’est pas au bord de la cessation de paiement. C’est une entreprise solide qui a toujours été bénéficiaire depuis les 10 dernières années avec un chiffre d’affaires en  2011 parmi les plus hauts de son histoire… » 

Seule ombre au tableau pour le syndicat : la dette LBO (Leverage Buy Out) contractée par Barclays en 2007 « en pleine bulle spéculative » pour racheter Parkéon.  « Le LBO est en train de nous pomper cet argent (…) Ce n’est pas l’acheteur qui paie la dette… c’est l’acheté ! Les  remboursements et les taux d’intérêt supportés par Parkeon n’ont pas été définis en fonction des perspectives « industrielles » de Parkeon, mais plutôt en fonction de l’appétit de nos financiers (LBO + pôle bancaire). En pleine crise mondiale, ce système a ses limites... »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.84
peu nuageux
le 25/08 à 18h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1018.81 hPa
Humidité
64 %

Sondage