Pascal Oudot, le dernier des Mohicans de la chaudronnerie ?

Publié le 08/02/2012 - 07:47
Mis à jour le 08/02/2012 - 11:07

S’il n’en reste qu’un, il devrait être celui-là ! À 49 ans, Pascal Oudot préserve dans son atelier de Bolandoz (Doubs) un métier en perdition : chaudronnier. Il vient même de monter avec Nadine, sa femme, une troisième société à Besançon. L’absence de vocation chez les jeunes et la raréfaction des formations spécialisées l’oblige à des trésors d’ingéniosité pour continuer de développer son petit groupe d’entreprises. 

il-faut-cinq-ans-au-minimum-pour-former-un-chaudronnier-autonome-et-polyvalent_1.jpg

MÉTALLURGIE

Ce colosse aux mains d’or y parvient avec pour principal atout de savoir imaginer des moutons à cinq pattes.

Lire la suite de l’article sur le site de notre partenaire Traces écrites  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

GE Belfort : "Une énième fois, je demande au président de la République de s'emparer du dossier" (MG Dufay)

La présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay en appelle "une énième fois" à Emmanuel Macron pour qu'il s'empare du dossier de General Electric (GE), le groupe américain qui s'apprête à supprimer 300 nouveaux postes en France, dont 240 à Belfort.

Les commerces rouvrent ce samedi : quelles sont les nouvelles règles sanitaires à connaître ?

Suite à un allègement des mesures de confinement annoncé par le président de la République et le Premier ministre, les commerces (exceptés les restaurants, les bars et les discothèques) peuvent rouvrir dès ce samedi 28 novembre. Toutefois, un protocole sanitaire renforcé s'impose aux commerçants comme aux consommateurs… Quelles sont les mesures?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.01
ciel dégagé
le 29/11 à 3h00
Vent
3.83 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %

Sondage