Péage des autoroutes : "Stop au racket !"

Publié le 04/12/2014 - 09:07
Mis à jour le 16/04/2019 - 12:25

Depuis 7 heures ce jeudi 4 décembre 2014, une quinzaine de membres du Parti communiste français (PCF) sont allés au contact des automobilistes au péage d'Ecole Valentin. Objectif : les informer d'une possible augmentation des tarifs le 1er février 2015 et expliquer que "les usagers des autoroutes ne sont pas là pour satisfaire les appétits financiers du CAC 40 !" dans un tract intitulé "Stop au racket !"

Les sociétés d’autoroutes ont annoncé vouloir augmenter leurs tarifs au 1er février 2015.

Le PCF explique qu’"En 2005, les autoroutes ont été totalement privatisées par le gouvernement de droite. Ce sont les groupes Eiffage, Vinci et consorts, qui ont racheté ces concessions. Depuis, les péages n'ont pas arrêté d'augmenter." 

De plus "Sur 100 euros de péages versés par les automobilistes, ce sont entre 20 et 24 euros qui vont directement dans les poches des actionnaires de ces grands groupes privés. Et le gouvernement voudrait encore que les concessions soient prolongées !" se révolte le PCF.

Les parlementaires PCF-Front de gauche ont déposé un projet de loi pour mettre fin à ce "racket" en renationalisant les autoroutes, "cet argent aurait beaucoup plus d’utilité pour financer la transition énergétique que pour remplir les poches des actionnaires qui en 10 se sont déjà bien servis" selon le parti. 

La fin de l'opération est prévue à 9 heures.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Nouvelle gouvernance et nouvelles ambitions pour la Vallée de l’énergie

Lundi 22 novembre 2021, le conseil d’administration de la Vallée de l’Energie a renouvelé ses instances de gouvernance. EDF prend la présidence de l’association qui a été confiée à Alain Daubas, d’EDF Bourgogne-Franche-Comté. Il succède à  Jean-Luc Habermacher, de General Electric. Le CA a ensuite élu au poste de vice-président Damien Delmont, dirigeant de la société 3DLM, ainsi que douze membres au bureau exécutif.

Noël à Besançon : des décorations lumineuses particulièrement écolo

Une entreprise qui a développé une matière 100 % biosourcée, fabriquée en circuit court en France, Greenfib, s'est associée à Leblanc Illuminations, concepteur d'éclairage et de décorations lumineuses, pour développer des décorations de Noël éco-responsables dans les villes de Besançon et Bordeaux, a-t-on appris ce mercredi 24 novembre.

La fondation Desperados commande 200 oeuvres à 4 artistes bisontins

Du 15 novembre au 12 décembre 2021, la Fondation Desperados pour l’Art Urbain reconduit son projet « Impressions partagées » pour une deuxième saison. L’opération, qui concerne Besançon du 29 novembre au 5 décembre, met en lumière le travail de quatre artistes : Justine Cadoual, Clown, Simone Découpe et Saturn, les invitant à créer une oeuvre originale, sérigraphiée en 65 exemplaires et offerts au grand public sur réservation, via le site web de la Fondation Desperados.

Restauration : le syndicat patronal des indépendants appelle à mieux contrôler le pass

Les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire "mettent en danger" toute la profession "en l'exposant à une mesure de fermeture générale", s'insurge lundi le président du syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, face à un "rebond épidémique fulgurant" du Covid-19.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.14
chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.36 m/s
Pression
992 hPa
Humidité
94 %

Sondage