Personne en situation de handicap : la maison de la Vache qui rit a "doublé" son accueil en une année

Publié le 18/07/2019 - 11:13
Mis à jour le 24/07/2019 - 08:42

La Maison de La Vache qui rit a "doublé la fréquentation des groupes spécialisés en un an", nous indique-t-elle ce mois de juillet 2019 alors que le dernier atelier culinaire se déroulait ce lundi pour un du groupe d’élèves de 8 à 13 ans en situation de handicap.

. ©
. ©

Audioguide, programme pédagogique, animations : un accompagnement renforcé

En France, près de 12 millions de personnes sont touchées par un handicap. Dans le but "d’adresser une offre culturelle au plus grand nombre, des dispositifs techniques et pédagogiques" sont mis en place au sein de La Maison de La Vache qui rit (audioguide, LSF, audiodescription, FALC, programme pédagogique, animations créatives ou culinaires). 

Livdeo, guide de visite numérique

En collaboration avec la société bisontine Livdeo, La Maison de La Vache qui rit propose aux différents publics un parcours de visite immersifs et intuitifs sur tablettes (fournies sur demande à l’accueil) et smartphones. Innovant, ce service est disponible gratuitement sur smartphone, sans internet, sans application à télécharger et sans limite d’espace dès l’entrée du musée. 

Animations culinaires 

Le musée de marque propose également un parcours muséographique totalement repensé pour faciliter l’accès et la visite aux personnes en situation de handicap. L’équipe est sensibilisée et formée à l’accueil des publics en situation de handicap. Un accueil que l'Etat a jugé assez satisfaisant pour lui décerner son label "Tourisme et Handicap". 

Mise en pratique avec l’IME Les Sapins de l’Adapei de l'Ain 

Depuis octobre 2018, La Maison de La Vache qui rit et l’IME des Sapins d’Oyonnax collaborent au projet éducatif « au fil du temps » pour permettre à chaque jeune du groupe de visualiser et se repérer dans le temps à travers l’alimentation. La mise en pratique de ce projet s’est faite par l’organisation de cinq ateliers culinaires, d’octobre à juillet, permettant d’exploiter les notions abordées tout au long de l’année. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Raid Amazones 2022 : un coup de pouce pour deux Bisontines engagées avec l’association « SOS Préma »

Audrey Stoerkel et Orianne Muscillo, auxiliaires de puériculture en salle de naissance au CHRU de Besançon, ont décidé de participer à l’aventure et de participer au Raid Amazones en novembre 2022. Elles parrainent l'association "SOS Préma » qui aide à la prise en charge des bébés prématurés ainsi que de leurs parents.

20 % des habitants de Bourgogne-Franche-Comté en difficulté pour utiliser internet

Selon un récent rapport de l’Insee, 440.000 habitants de 15 ans et plus  n'ont pas utilisé internet au cours de l'année 2019. L’ouest de la Bourgogne Franche-Comté est encore plus concerné par cette "illettrisme numérique"  caractérisé par l'inaptitude à utilisé les outils numériques au quotidien.

Plus de 700 personnes présentes pour la marche militante contre l’homophobie et la transphobie à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui s'est déroulée ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.22
nuageux
le 28/05 à 12h00
Vent
4.59 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
27 %

Sondage