Alerte Témoin

Picturamas, une nouvelle société créée par quatre graphistes francs-comtois...

Publié le 13/10/2017 - 11:45
Mis à jour le 13/10/2017 - 14:46

Quatre graphistes indépendants francs-comtois, Clément, Antonin, Simon-Pierre et Vladimir ont décidé de créer la société Picturamas à Besançon, pour "donner une force collective à la scène du graphisme contemporain, aux artistes photographes, en les rendant acteur d'une plateforme rémunératrice qui promeut leurs oeuvres." Un showroom présentera le projet Picturamas au bar Le Marulaz du 13 octobre au 25 novembre 2017.

ma-commune-picturamas-2.jpg
©DR

Mail Interview

Qui êtes-vous (les porteurs de ce projet) ?

"Au départ, nous sommes trois graphistes indépendants, Clément, Antonin et Simon-Pierre, réunis au sein du Collectif MBC. Fondé en 2012 à la fin de nos études et originellement atelier de sérigraphie, le collectif s’est bien développé et nos activités se sont diversifiées. Parmi elles, nous pouvons compter l’identité globale, l’édition, l’agencement d’espaces, le développement web Front-end et la typographie. Chacun s’est aujourd’hui spécialisé dans un domaine, mais nous avons tous un œil sur le travail de l’autre afin de conserver cette forme d’unité qui nous a réussi jusque-là. Pour simplifier, Simon-Pierre s’occupe principalement de l’agencement d’espace, Antonin se concentre beaucoup sur les travaux liées au web et Clément est plus touche à tout, soit pour les suppléer, soit pour effectuer les tâches dites « ingrates », pourtant essentielles.

C’est d’ailleurs ce dernier qui est à l’origine de l’arrivée de Vladimir, un ami d’enfance, auteur un parcours tout à fait différent. En effet, suite à l’obtention d’un Master en droit, il a ouvert un magasin de décoration, au centre-ville de Besançon, du nom de Mille et une étoiles. Des compétences en droit et en gestion d’entreprise donc, outre quelques notions commerciales, qui venait compléter des qualités de graphistes et des aptitudes à développer un site internet. Une même passion pour le graphisme, le design et l’art en général surtout.

Forts de nos expériences et de notre complémentarité, nous nous sommes donc unis pour porter ce projet novateur, pour lequel nous nous sommes rapidement mis d’accord pour le nom de Picturamas." 

Pourquoi créer Picturamas à Besançon ?

"Besançon est la ville qui nous a réuni. Deux d’entre nous sont nés et ont grandi ici ; les deux autres y sont venus à l’occasion de leurs études à l’ISBA (Institut supérieur des Beaux-Arts). Mais Picturamas n’est pas à proprement parler établi à Besançon. Picturamas est un site internet qui a vocation à se répandre rapidement sur la « toile » car notre ambition est de créer une plateforme du graphisme au niveau national. Evidemment, notre réseau s’étend pour l’instant principalement sur la région car c’est là que nous exerçons tous notre activité. Et c’est justement cet ancrage local et notre connaissance des acteurs de la scène artistique franc-comtoise, que nous comptons utiliser comme le base solide pour notre expansion.

Donc, pour répondre à votre question, Picturamas est créé en Franche-Comté afin de profiter de notre réseau et de l’utiliser comme base à notre développement. D’ailleurs, concrètement, les sous-traitants auxquels nous confions l’impression de nos produits, l’Atelier Virgül et Simon Graphic, sont établis respectivement à Besançon et Orchamps. Cette proximité nous permet d’entretenir avec eux des rapports direct, gage de souplesse et de respe ct de nos critères de qualité. Et c’est par le biais de notre activité de graphiste que nous avons établi un lien de confiance avec ces professionnels." 

Pourriez-vous nous décrire votre projet Picturamas ?

"Picturamas part d’un constat que notre activité de designers graphiques nous a enseigné : les créateurs d’arts visuels rencontrent de nombreuses difficultés en terme de visibilité, de diffusion de leurs œuvres, auprès du grand public. Bien souvent le graphiste est isolé et voit son travail très souvent tourné vers une clientèle à dominante professionnelle et un cercle d'initiés. Quand il crée des objets d’arts à destination du grand public, il se heurte aux contraintes de leurs distributions, de leurs commerces.

Parallèlement, très souvent, l’achat d’affiches, de photographies, de papiers peints, se fait sans connaissance de leurs auteurs, de leurs démarches, et le choix apparaît limité par l’offre de grandes enseignes, sans alternatives accessibles. La création graphique est pourtant l'œuvre d’auteurs, d'entités, dont les travaux méritent d'être connus dans leurs détails pour être valorisés.

L’ambition de Picturamas est de combler cet espace entre le créateur et l’amateur d’arts graphiques, entre le designer identifié par son travail et le public à la recherche d’œuvres originales pour sublimer son intérieur. Picturamas se définit ainsi comme une plateforme ouverte à tous les créatifs, dont l'ambition est de valoriser les auteurs et rendre leurs créations accessibles au plus grand nombre. La volonté est de se positionner comme un réseau des professionnels de l’image, un pilier dans la promotion des arts graphiques, en mettant à disposition une plateforme où le grand public peut accéder d’un clic à des centaines de créations contemporaines, et les acquérir pour sa décoration intérieure." 

A qui est-il destiné ?

"Comme nous venons de le dire, Picturamas s’adresse à deux types de personnes, qui pourront être amenées à se confondre. Il y a d’un côté le designer, le typographe, l’illustrateur, le photographe, le créatif qui souhaite se faire connaître ou promouvoir son travail tout en étant rétribué pour la vente de ses oeuvres. Picturamas lui propose donc une démarche simplifiée pour soumettre en quelques clics ses oeuvres, et choisir sur quels médiums les décliner, affiches, photographie ou papier peint donc.

De l’autre côté, il y a évidemment le potentiel acheteur, qui pourra être le passionné d’image, le chercheur de talents graphiques et photographiques, mais aussi globalement toute personne désirant décorer son intérieur en sortant des canaux traditionnels de distribution. Avoir une idée de la personne qui a créé le papier peint, l’affiche ou la photographie que l’on a sur son mur est souvent un luxe. Nous voulons à travers Picturamas que chacun puisse y accéder." 

Comment le créatif peut-il rejoindre Picturamas ?

"Il doit tout simplement nous proposer une de ses créations. Sur picturamas.com, une entrée est dédiée aux designers pour soumettre ses propositions. Il doit suivre une courte procédure au terme de laquelle il nous transmettra son visuel et notamment un descriptif de lui-même et de son image. Nous réalisons une sélection pour s’assurer un nombre exhaustif de créations sans altérer la qualité et la visibilité du catalogue .

Une fois validé, le visuel est alors disponible sur picturamas.com. À chaque vente, l'auteur est rétribué d’un pourcentage fixe du prix de vente HT. Le site s'engage à promouvoir au mieux chaque œuvre, sans avantager quelconque création. Le prix de l'œuvre est fixe, ainsi chaque affiche, photographie, lé de papier peint, sont vendus à tarif égal quelque soit l’auteur. L'acheteur se voit libre de choisir uniquement en fonction de son affinité avec les visuels. 

Les créateurs conservent leurs droits d’auteur, en ne cédant qu’une autorisation de reproduction, limitée dans le temps et exclusive, à la société Picturamas. L’inscription et la soumission de visuels est gratuite pour tous, garantissant un pied d’égalité à tous les créateurs." 

Quels sont les objectifs ?

"De la même manière qu’on lui attribue deux destinataires, l’objectif principal de Picturamas peut se scinder en deux volets : d’une part donner une force collective à la scène du graphisme contemporain, aux artistes photographes, en les rendant acteurs d’une plateforme rémunératrice qui promeut leurs œuvres ; d’autre part, permettre à tous d’afficher des œuvres modernes dans son salon." 

Aujourd'hui, dans une ville moyenne comme Besançon, est-il difficile de vivre pour les graphistes, photographes, etc. ?

"Il est certain que, de la même manière que l’ensemble des professions qui touchent de près ou de loin au milieu artistique, il est plus aisé de les exercer dans les grandes villes. En tous les cas, l’offre est plus grande. Néanmoins, tout n’est là encore qu’une question de réseau, surtout si l’activité est exercée en tant qu’indépendant. De réseau et de réputation.

Si nous devons faire part de notre expérience, nous dirons que c’est beaucoup une question de travail, d’implication, de professionnalisme, de contact, de relationnel. Le talent aide mais ne fait pas tout. Reste un brin de chance sans doute de pouvoir être en contact avec les bonnes personnes pour les bons projets." 

A quoi sert le showroom installé du 13 octobre au 25 novembre au Bar le Marulaz ?

"Ce showroom est l’occasion de présenter notre projet en « réel ». En effet, le web est un formidable outil de diffusion et de promotion, mais son inconvénient est qu’il devient vite difficile d’émerger tant le nombre de site est important. Nous pensons donc que la diffusion « physique » est un outil de promotion indispensable pour faire connaître notre site internet. Nous comptons évidemment sur le bouche à oreille et sur les visites qui seront effectuées sur le site pour nous distinguer et apparaître sur les premières pages des moteurs de recherche.

Nous cherchions donc un lieu d’exposition. Patrice Forsans, propriétaire du Bar le Marulaz, nous a alors parlé de son projet de créer un espace pour exposer des œuvres photographiques essentiellement, lui-même étant photographe et faisant partie des artistes dont les œuvres figurent d'ores et déjà sur Picturamas. Il nous a ainsi réservé la primeur du lancement de son « studio Marulaz ». Nous en profitons d’ailleurs pour le remercier vivement." 

Infos +

  • Showroom de Picturamas 
  • Bar Le Marulaz
  • 20 Rue de Vignier, 25000 Besançon
  • Droit d'entrée : entrée libre
  • Du 13 octobre au 25 novembre 2017

Horaires et jours d'ouverture :

  • Lundi : 16:00–23:00
  • Mardi : 16:00–01:00
  • Mercredi : 16:00–01:00
  • Jeudi : 16:00–02:00
  • Vendredi : 16:00–02:00
  • Samedi :16:00–02:00
  • Dimanche : Fermé
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le Gentil Godjo veut « faire la nique au marché de l’art » lors de sa prochaine expo

Artiste bisontin qu'on ne présente plus, le Gentil Godjo organise une exposition unique de ses œuvres picturales à la Maison de quartier municipale Grette Butte les 2, 3 et 4 octobre 2020. Pourquoi unique ? L'artiste invite les visiteurs à repartir avec une de ses œuvres gratuitement "pour faire la nique au marché de l'art qui ne parle que de gros sous". Le titre de cette expo : "La foire de l'art hors de prix du Gentil Godjo".

Le Lion et la Citadelle de Belfort, élus monuments préférés des Français

Cet été, le Lion de Bartholdi et la Citadelle ont été sélectionnés pour représenter la région Bourgogne Franche-Comté lors de l’édition 2020 du "Monument préféré des Français" parmi 14 nouveaux monuments en compétition. Finalistes au côté de deux autres monuments, le Lion et la Citadelle ont été élus.

"Livres dans la Boucle" : trois week-ends pour fêter la rentrée littéraire à Besançon

60 auteurs sur chaque week-end • Covid-19 oblige, le cinquième chapitre des "Livres dans la Boucle" de Grand Besançon Métropole  s'écrira sur trois week-ends les 19-20, 26-27 septembre et 3-4 octobre 2020. Une édition "particulière" sous un autre format, mais qui permettra de retrouver 180 auteurs et une soixantaine de rencontres avec des temps forts comme la lecture musicale d'Olivia Ruiz en ouverture et la désormais traditionnelle dictée.

Covid-19 et évènementiel : La Rodia en « alerte rouge » à Besançon. Pourquoi ?

Mardi 15 septembre, la tour de La Rodia était en rouge comme de nombreuses salles de concerts et de spectacles en France. Pourquoi ? Les prestataires du secteur de l'évènementiel sont au bord du gouffre suite à la crise sanitaire de la covid-19. Le syndicat professionnel de prestations techniques lance l'"alerte rouge"…

Hamid Asseila, producteur de spectacles à Besançon : « Moi-même je suis perdu, je ne sais pas »

Pendant le confinement, nous avions contacté Hamid Asseila, producteur de spectacles en Bourgogne Franche-Comté. À l'époque, l'idée de faire jouer des humoristes avec un public masqué était inenvisageable. À l'époque, nous ne savions pas comment l'épidémie évoluerait. Ce lundi 14 septembre, nous avons posé nos questions à Hamid Asseila pour savoir comment il envisage l'avenir, un avenir qui voit le public des spectacles masqué et des départements qui deviennent des "zones rouges"...

Journées du patrimoine : une visite à 360° de la Préfecture du Doubs…

Cette année, en raison du contexte sanitaire, les animations liées aux journées du patrimoine seront proposées avec une jauge très limitée. Pour celles et ceux qui ne pourront pas se rendre à la visite de la Préfecture du Doubs, une application vous permet de la découvrir comme si vous y étiez...

Résultats du Grand Jeu Concours LIVRES DANS LA BOUCLE 2020 !

Résultats Jeu Concours • Vous avez été très nombreux à participer au Grand Jeu Concours proposé cette semaine sur maCommune.info à l'occasion du Salon LIVRES DANS LA BOUCLE 2020 ! Pendant 10 jours, vous avez joué pour tenter de remporter chaque jour un livre qui sera présenté lors du salon! Découvrez vite les résultats !

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.03
    légère pluie
    le 19/09 à 9h00
    Vent
    3.1 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    95 %

    Sondage