Plusieurs élus de Besançon et du Grand Besançon quittent également le Parti socialiste pour La République en Marche...

Publié le 20/06/2017 - 18:18
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:41

Après l'annonce de la démission du Parti Socialiste de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, lundi 19 juin 2017, c'est au tour d'autres élus de Besançon et du Grand Besançon de quitter ce parti politique pour La République en Marche d'Emmanuel Macron.

 ©
©

Pascal Curie, président de Grand Besançon Habitat, Be?atrice Falcinella, conseillère municipale déléguée à la proximité, Myriam Lemercier, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées, lien intergénérationnel, Conseil des Sages, Conseil Bisontin des Jeunes, Danie?le Poissenot, adjointe au maire en charge de la prévention, à la sécurité et à la tranquillité publique, et Dominique Schauss, vice-président du Grand Besançon, en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche et conseiller municipal délégué aux projets d'aménagement du site Saint Jacques, suivent Jean-Louis Fousseret pour s'investir uniquement dans le parti d'Emmanuel Macron : "Nous avons rejoint le mouvement En Marche depuis plusieurs mois, et soutenus Emmanuel Macron de?s le 1er tour, nous avons activement pris part a? sa campagne. Nous sommes des e?lus de gauche, fide?les a? nos engagements, socio-de?mocrates, progressistes, e?pris des valeurs de solidarite? de fraternite? et de progre?s social. Nous nous inscrivons re?solument dans la Re?publique En Marche, car nous sommes convaincus que l’urgence sociale, e?conomique, environnementale, a besoin d’un pays rassemble? qui sache de?passer les clivages qui ont trop longtemps freine?s l’e?volution dans tous les domaines."

"Nous voulons participer a? ce grand projet national"

Ils ajoutent dans un communiqué commun, "Nous voulons des re?formes qui rendront notre pays plus fort, dans une Europe qui prote?ge face a? la mondialisation sauvage. Nous voulons participer a? ce grand projet national, re?concilier liberte? et e?galite?, libe?rer les e?nergies, faciliter l’innovation, et prote?ger les plus faibles, car sans l’e?galite? c’est le droit du plus fort. Emmanuel Macron souhaite re?concilier les franc?ais entre eux, avec lui, nous continuerons a? de?fendre la fraternite? parce que c’est ce que nous avons en commun, le ciment de notre socie?te?."

"Par souci de cohe?rence, de clarte?", les cinq élus quittent le parti socialiste et rejoignent le futur parti la Re?publique en marche, "comme soutien actif et de?termine? au Pre?sident de la Re?publique et au programme qu’il a pre?sente? devant les franc?ais qui l’ont e?lu."

Et de conclure : "Notre engagement local reste dicte? par le programme sur lequel nous avons e?te? e?lus et pour lequel nous œuvrons au quotidien dans la cadre de nos de?le?gations respectives tant au sein de la municipalite? que de la communaute? d’agglome?ration sous l’autorite? du Maire/Pre?sident Jean Louis Fousseret."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives : Jadot au soutien du boulanger Stéphane Ravacley, candidat "atypique"

Le candidat EELV à l'élection présidentielle, Yannick, Jadot, s'est rendu à Besançon ce mercredi 25 mai 2022 pour soutenir le boulanger bisontin Stéphane Ravacley, le candidat écologiste de la Nupes (nouvelle union populaire écologique et sociale) sur la 2e circonscription du Doubs.

Ndiaye à l’Education : J-P Chevènement met en garde contre « l’enterrement » du bilan Blanquer

Jean-Pierre Chevènement, 83 ans, ancien ministre de l'Education nationale et soutien d'Emmanuel Macron à la présidentielle, a mis en garde lundi contre "l'enterrement de la politique mise en oeuvre par Jean-Michel Blanquer depuis cinq ans" après la nomination de Pap Ndiaye à la tête du ministère de la rue de Grenelle.

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.88
nuageux
le 26/05 à 0h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
100 %

Sondage