Alerte Témoin

Plusieurs élus de Besançon et du Grand Besançon quittent également le Parti socialiste pour La République en Marche...

Publié le 20/06/2017 - 18:18
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:41

Après l'annonce de la démission du Parti Socialiste de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, lundi 19 juin 2017, c'est au tour d'autres élus de Besançon et du Grand Besançon de quitter ce parti politique pour La République en Marche d'Emmanuel Macron.

Partisocialistelogo.JPG
©Alexane Alfaro

Pascal Curie, président de Grand Besançon Habitat, Be?atrice Falcinella, conseillère municipale déléguée à la proximité, Myriam Lemercier, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées, lien intergénérationnel, Conseil des Sages, Conseil Bisontin des Jeunes, Danie?le Poissenot, adjointe au maire en charge de la prévention, à la sécurité et à la tranquillité publique, et Dominique Schauss, vice-président du Grand Besançon, en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche et conseiller municipal délégué aux projets d'aménagement du site Saint Jacques, suivent Jean-Louis Fousseret pour s'investir uniquement dans le parti d'Emmanuel Macron : "Nous avons rejoint le mouvement En Marche depuis plusieurs mois, et soutenus Emmanuel Macron de?s le 1er tour, nous avons activement pris part a? sa campagne. Nous sommes des e?lus de gauche, fide?les a? nos engagements, socio-de?mocrates, progressistes, e?pris des valeurs de solidarite? de fraternite? et de progre?s social. Nous nous inscrivons re?solument dans la Re?publique En Marche, car nous sommes convaincus que l’urgence sociale, e?conomique, environnementale, a besoin d’un pays rassemble? qui sache de?passer les clivages qui ont trop longtemps freine?s l’e?volution dans tous les domaines."

"Nous voulons participer a? ce grand projet national"

Ils ajoutent dans un communiqué commun, "Nous voulons des re?formes qui rendront notre pays plus fort, dans une Europe qui prote?ge face a? la mondialisation sauvage. Nous voulons participer a? ce grand projet national, re?concilier liberte? et e?galite?, libe?rer les e?nergies, faciliter l’innovation, et prote?ger les plus faibles, car sans l’e?galite? c’est le droit du plus fort. Emmanuel Macron souhaite re?concilier les franc?ais entre eux, avec lui, nous continuerons a? de?fendre la fraternite? parce que c’est ce que nous avons en commun, le ciment de notre socie?te?."

"Par souci de cohe?rence, de clarte?", les cinq élus quittent le parti socialiste et rejoignent le futur parti la Re?publique en marche, "comme soutien actif et de?termine? au Pre?sident de la Re?publique et au programme qu’il a pre?sente? devant les franc?ais qui l’ont e?lu."

Et de conclure : "Notre engagement local reste dicte? par le programme sur lequel nous avons e?te? e?lus et pour lequel nous œuvrons au quotidien dans la cadre de nos de?le?gations respectives tant au sein de la municipalite? que de la communaute? d’agglome?ration sous l’autorite? du Maire/Pre?sident Jean Louis Fousseret."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Plan de relance européen: 40 milliards de « subventions » pour la France

L'accord conclu sur le plan de relance est pour l'Union européenne "le moment le plus important depuis la création de l'euro", a déclaré mardi 21 juillet 2020 Emmanuel Macron, quelques heures après la fin du sommet de Bruxelles. Cet accord d'un montant de 750 milliards d'euros, conclu mardi à l'aube, est le fruit d'un "travail de trois ans entre la France et l'Allemagne", a-t-il ajouté au journal de 20H de TF1.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.05
    légère pluie
    le 03/08 à 15h00
    Vent
    1.64 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    89 %

    Sondage