Poulaillon souhaite agrandir son usine à Saint-Vit en embauchant "le moins possible"...

Publié le 14/03/2018 - 06:30
Mis à jour le 18/03/2018 - 20:49

Le groupe alsacien spécialisé en boulangerie-restauration Poulaillon a pour projet d'agrandir l'usine "365 Matins" qu'il a acquis il y a un an à Saint-Vit. Même si cette volonté n'en est qu'à l'étape de projet, Paul Poulaillon, PDG du groupe nous en parle… 

Le projet consiste à agrandir la boulangerie industrielle actuelle à Saint-Vit. Toutefois, "aucun permis de construire n'est encore déposé, nous en sommes aux négociations avec les maîtres d'œuvre", nous confie Paul Poulaillon. Au final, le site devrait atteindre les 5 000 m2.

Après avoir investit 2,5 millions d'euros dans une nouvelle ligne de production récemment, le groupe devrait injecter "4 à 5 millions" dans l'agrandissement de son usine, selon le PDG qui ne s'avance pas sur un éventuel calendrier. 

Un agrandissement dédié à la Moricette ? 

"Entre autres", nous répond Paul Poulaillon. "Actuellement, nous fabriquons du pain pré-cuit, des viennoiseries et des Moricettes, nous devrions continuer comme ça avec l'agrandissement." 

"Embaucher le moins possible" 

Sur la question du nombre d'embauches, Paul Poulaillon pousse un coup de gueule. Il nous dit souhaiter "embaucher le moins possible". Pourquoi ? "Les charges patronales en France sont telles qu'on robotise au maximum". Le PDG ajoute que "Ce n'est pas parce que je ne veux embaucher, mais quand l'Etat aura compris que pour diminuer le chômage il faut baisser les charges…" 

Infos +

  • C'est Paul Poulaillon lui-même qui a inventé la Moricette en 1976.
  • Le groupe alsacien est coté en bourse depuis fin 2015.
  • Poulaillon possède également l'eau Velleminfroy
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...

Un label pour payer les producteur "au juste prix" en Bourgogne Franche-Comté

En visite à la "Boucherie Comtoise" de Pouilley-les-Vignes, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé la création début 2021 d'un label consommateur pour valoriser les produits qui rémunèrent "au juste prix" les producteurs locaux ...

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.95
couvert
le 22/10 à 6h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
82 %

Sondage