Pour la presse, le burkini "fait des vagues"

Publié le 16/08/2016 - 08:47
Mis à jour le 16/08/2016 - 08:47

Après celui de Cannes, le maire de Sisco (Haute-Corse) a pris un arrêté interdisant le burkini sur les plages de sa commune, après les incidents violents de samedi. Le burkini "fait des vagues", estime la presse, qui crie à la "provocation".

 ©
©

Revue de presse

"Le burkini fait des vagues," ironise Jean-Christophe Ploquin dans La Croix, qui rappelle qu'en France "chacun(e) est libre de choisir son habillement" et que le "burkini a donc droit de cité même s'il ne faut pas être naïf : celles qui le portent défendent souvent une vision communautariste de la vie en société". Et d'ajouter, un brin provocateur qu'une "musulmane peut aussi - et c'est tant mieux ! - se baigner en bikini."

Dans La Voix du Nord, Olivier Berger relève le paradoxe de ces arrêtés municipaux interdisant la plage aux femmes "dont la tenue troublerait l'ordre public car non respectueuse +des bonnes moeurs et de la laïcité+" et affirme qu'on "devrait pouvoir se baigner librement en France, dans l'appareil de notre choix. Jusqu'au plus simple!"

"Symbole de l'extrémisme islamiste, ce signe ostentatoire, qui annihile le corps des femmes, est naturellement vécu comme une provocation au pays deChanel et de Brigitte Bardot", estime Jean-Michel Servant du Midi Libre.

 "Burkinis et autres signes extérieurs de fondamentalisme islamique sont perçus comme une provocation inutile dans un pays très traumatisé mais encore disposé à l'apaisement", pense également Pierre Fréhel du Républicain Lorrain.

 'Cacher ce burkini que nous ne saurions voir'

 Denis Daumin (La Nouvelle République du Centre-Ouest) suggère de "cacher ce burkini que nous ne saurions voir...". "La provocation tiendrait, non pas à ce que l'on découvre mais à ce que l'on montre en recouvrant le corps des baigneuses", affirme-t-il.

"C'est la version balnéaire du voile intégral", déplore Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne. "Il est ridicule d'en demander l'autorisation au motif que le bikini ou les seins nus sont autorisés sur nos plages. Jusqu'à preuve du contraire, le monokini n'est prescrit par aucune religion", s'amuse-t-il.

 Pour Dominique Jung (Les Dernières Nouvelles d'Alsace), "la défense du burkini n'a rien à voir avec le libre exercice de la religion."

Dans La République des Pyrénées, Jean-Michel Helvig regrette que les femmes soient "instrumentalisées dans ce combat mené par des intégristes religieux qui, soit dit en passant, ne sont pas gênés, quand il fait chaud, de se promener en bermuda, tongs et polo siglé, au côté de leur compagne suant sous un habillement strict de la tête aux pieds."

De son côte, dans Sud-Ouest, Christophe Lucet trouve que puisque le burkini est "un point de crispation (...) le mieux à faire pour les Français musulmans serait de s'astreindre à une certaine discrétion", comme le leur conseille Jean-Pierre Chevènement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

François Hollande à Besançon : « Anne Hidalgo doit présenter le plus vite possible ses propositions »

Ce mercredi 15 décembre, François Hollande était à la librairie L'Intranquille à Besançon pour dédicacer son livre Affronter (Éd. Stock). Il en a profité pour échanger avec des jeunes, particulièrement nombreux au rendez-vous, sur l'expérience d'être candidat à l'élection présidentielle et conseillé à la candidate du PS Anne Hidalgo de présenter "le plus vite possible" ses propositions.

Une mosquée et deux centres turcs tagués avec des croix de Lorraine dans le Haut-Doubs

Dans le Haut-Doubs, une mosquée de Pontarlier et deux association turques située ont été taguées avec des croix de Lorraine, symbole traditionnellement attribué au gaullisme et à la Résistance, a-t-on appris dimanche auprès du parquet et de responsables musulmans qui ont dénoncé une "provocation".

La France se souvient de Samuel Paty

Un an après • De nombreuses écoles, ses collègues enseignants et Emmanuel Macron lui rendront hommage. Un an après l'innommable, la France s'apprête à honorer la mémoire de Samuel Paty, dont l'assassinat a causé une vague d'émotion profonde dans tout le pays.    

Pédocriminalité dans l’Église : une quarantaine de victimes dans le diocèse de Besançon

Selon Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, archevêque de Besançon qui s'est exprimé sur France Bleu Besançon ce mercredi 6 octobre, une quarantaine de victimes ont été recensées dans le diocèse de Besançon puis indiqué dans le rapport Sauvé de la Commission indépendante sur la pédocriminalité dans l'Église catholique publié ce mardi. Au total, 330.000 victimes et 3.000 pédocriminels ont été recensés en France en 70 ans.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.39
ciel dégagé
le 24/01 à 21h00
Vent
0.98 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
91 %

Sondage