Pour la presse, le burkini "fait des vagues"

Publié le 16/08/2016 - 08:47
Mis à jour le 16/08/2016 - 08:47

Après celui de Cannes, le maire de Sisco (Haute-Corse) a pris un arrêté interdisant le burkini sur les plages de sa commune, après les incidents violents de samedi. Le burkini "fait des vagues", estime la presse, qui crie à la "provocation".

burqini.jpg
© Giorgio Montersino CCo

Revue de presse

PUBLICITÉ

"Le burkini fait des vagues," ironise Jean-Christophe Ploquin dans La Croix, qui rappelle qu'en France "chacun(e) est libre de choisir son habillement" et que le "burkini a donc droit de cité même s'il ne faut pas être naïf : celles qui le portent défendent souvent une vision communautariste de la vie en société". Et d'ajouter, un brin provocateur qu'une "musulmane peut aussi - et c'est tant mieux ! - se baigner en bikini."

Dans La Voix du Nord, Olivier Berger relève le paradoxe de ces arrêtés municipaux interdisant la plage aux femmes "dont la tenue troublerait l'ordre public car non respectueuse +des bonnes moeurs et de la laïcité+" et affirme qu'on "devrait pouvoir se baigner librement en France, dans l'appareil de notre choix. Jusqu'au plus simple!"

"Symbole de l'extrémisme islamiste, ce signe ostentatoire, qui annihile le corps des femmes, est naturellement vécu comme une provocation au pays deChanel et de Brigitte Bardot", estime Jean-Michel Servant du Midi Libre.

 "Burkinis et autres signes extérieurs de fondamentalisme islamique sont perçus comme une provocation inutile dans un pays très traumatisé mais encore disposé à l'apaisement", pense également Pierre Fréhel du Républicain Lorrain.

 'Cacher ce burkini que nous ne saurions voir'

 Denis Daumin (La Nouvelle République du Centre-Ouest) suggère de "cacher ce burkini que nous ne saurions voir...". "La provocation tiendrait, non pas à ce que l'on découvre mais à ce que l'on montre en recouvrant le corps des baigneuses", affirme-t-il.

"C'est la version balnéaire du voile intégral", déplore Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne. "Il est ridicule d'en demander l'autorisation au motif que le bikini ou les seins nus sont autorisés sur nos plages. Jusqu'à preuve du contraire, le monokini n'est prescrit par aucune religion", s'amuse-t-il.

 Pour Dominique Jung (Les Dernières Nouvelles d'Alsace), "la défense du burkini n'a rien à voir avec le libre exercice de la religion."

Dans La République des Pyrénées, Jean-Michel Helvig regrette que les femmes soient "instrumentalisées dans ce combat mené par des intégristes religieux qui, soit dit en passant, ne sont pas gênés, quand il fait chaud, de se promener en bermuda, tongs et polo siglé, au côté de leur compagne suant sous un habillement strict de la tête aux pieds."

De son côte, dans Sud-Ouest, Christophe Lucet trouve que puisque le burkini est "un point de crispation (...) le mieux à faire pour les Français musulmans serait de s'astreindre à une certaine discrétion", comme le leur conseille Jean-Pierre Chevènement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Voile refusée dans une maison de retraite : la paroisse a trouvé un appartement à la religieuse

Le père Florent Belin, curé de la paroisse Notre-Dame de la Motte de Vesoul, tient à s'exprimer dans un communiqué après l'ampleur prise dans les médias après son édito sur la laïcité dans un bulletin paroissial. Le prêtre s'interrogeait que la notion de laïcité après avoir eu connaissance de l'histoire d'une religieuse venue prendre sa retraite à Vesoul et qui souhaite continuer à porter le voile et l'habit.

Polémique sur le voile : l’assemblée régionale « profondément marquée » selon Marie-Guite Dufay

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui se réunissait ce vendredi 15 novembre 2019 en assemblée plénière un mois après la polémique déclenchée par un élu RN au sujet d'une femme voilée dans le public, reste "profondément marqué", a estimé sa présidente (PS) Marie-Guite Dufay.

Port du voile : le Sénat vote l’interdiction pour les parents accompagnant les sorties scolaires

La polémique née de l'intervention de Julien Odoul le 11 octobre 2019 à Dijon à l'encontre d'une mère voilée qui accompagnait une sortie scolaire continue de faire débat en France. Mardi 29 octobre 2019, le Sénat, à majorité de droite a adopté dans un contexte explosif, une proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires, jugée "contre-productive" par le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer.  

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Voile : Prise à partie par un élu RN au conseil régional, la maman voilée s'exprime...

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.03
légère pluie
le 15/12 à 6h00
Vent
6.4 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
79 %

Sondage