Alerte Témoin

Précarité étudiante : une assemblée générale à Besançon suite au geste désespéré d'un étudiant à Lyon

Publié le 14/11/2019 - 14:50
Mis à jour le 14/11/2019 - 14:59

Une cinquantaine de personnes (syndicat CGT salariés étudiants, le syndicat Solidaire Etudiants et quelques étudiants sans étiquette…) s'est mobilisée pour réfléchir sur de futures mesures à mettre en place pour enrayer la précarité étudiante.

Ce jeudi, une assemblée générale s'est réunie afin d'évoquer les grandes problématiques étudiantes et notamment la précarité dans laquelle certains étudiants se trouvent. Cette assemblée fait suite au geste désespéré d'un étudiant qui s'est immolé par le feu le 8 novembre 2019 devant le Crous à Lyon 7 (Voir notre article ici )

'Il a été décidé de faire d'autres assemblées générales afin de décider des actions qui pourraient être menées sur la précarité étudiante. Aujourd'hui, 20 % des étudiants vivent en dessous du seuil de pauvreté. 14% n'ont pas les moyens de se nourrir dans les restaurants universitaires.", explique Clément Delbende, 24 ans, membre du syndicat CGT salarié étudiant et étudiant en Droits à Besançon.

L'accès aux soins et l'autre point qui a été noté par l'assemblée. "Beaucoup d'étudiants se privent de soins pour raisons financières", souligne-t-il en indiquant qu'une des solutions à la précarité étudiante pourrait être un "revenu étudiant". 

Les infos +

Le syndicat organisera une nouvelle assemblée générale le 21 novembre 2019 à la fac de lettre (lieu et date exacte ne sont pas encore définis.). Tous les étudiants sont invités à cette assemblée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’Université Bourgogne-Franche-Comté sélectionnée pour créer un institut international

Dans le cadre du troisième Programme d’investissements d’avenir, l’Université Bourgogne-Franche-Comté a été sélectionnée pour mettre en place le projet UBFC International Graduate Institute - "UBFC-Integrate". Doté d’un financement de 14,4 millions d’euros, ce projet installera à terme dans la région un institut international qui devra favoriser la formation par la recherche de très haut niveau, intégrant le master et le doctorat.

Covid-19 : quelles modalités d’organisation du diplôme national du brevet en Franche-Comté ?

Les modalités d’organisation du diplôme national du brevet (DNB) sont modifiées à titre exceptionnel pour la session 2020, dans le contexte des mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie de covid-19 et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Dans l'académie de Besançon, 14 459 candidats scolaires sont concernés. Voici les modalités...

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (dernier chapitre)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 9)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 8)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

Reprise des cours au collège de Châtillon-le-Duc : le coup de gueule d’un père de famille…

Désemparé, le père d'un élève de 12 ans, scolarisé en 5e  au collège de Châtillon-le-Duc, nous a contacté pour nous faire part de son inquiétude sur l'avenir de son fils qui "n'a pas eu cours de français depuis trois mois" et ne retournera à l'école que "deux jours et demi" jusqu'à la fin de l'année. Contactée, l'inspection académique du Doubs lui répond...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.26
    partiellement nuageux
    le 05/07 à 21h00
    Vent
    1.3 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage