Alerte Témoin

Préfecture de Région: un Jurassien succède à Nacer Meddah

Publié le 21/12/2010 - 19:15
Mis à jour le 21/12/2010 - 19:15

Christian Decharrière a pris ses fonctions ce mardi à la préfecture de Région à Besançon écartant toute polémique sur le passage éclair de Nacer Meddah.

C’est dans un contexte un peu particulier que le nouveau préfet s’est installé en Franche-Comté qui avait « adopté » Nacer Meddah en seulement huit mois. Christian Decharrière  s’attendait évidemment qu’on le fasse parler sur le départ prématuré de son prédécesseur.
« Je ne suis pas là pour commenter ce qu’a dit mon collègue. Je n’ai pas d’explication à donner. On peut être relevé de ses fonctions du jour au lendemain, ça fait partie du métier ». Né à Champagnole dans le Jura en 1949, ayant fait son droit à Besançon, il a également tenu à souligner qu’il n’a jamais exprimé « le moindre souhait s’agissant de son affectation ».
«Je n’ai jamais eu aucune exigence, sauf celle de ne pas aller en Outre-Mer, même si je suis sensible positivement au fait d’être affecté dans cette région », a précisé l’ancien directeur de cabinet du ministre de l’Immigration, Eric Besson. Enarque depuis 1978 (promotion Voltaire), Christian Decharrière avait au préalable occupé plusieurs postes de préfet (Aude, Drôme, Vendée, Loire).
Il s’est présenté à la presse comme étant « très engagé dans son métier » qui lui prend « l’essentiel de son temps ». Il a évoqué son souci du terrain et de la proximité. « Le bureau du préfet sera ouvert à tous les acteurs », a-t-il promis, notamment pour évoquer ses « multiples priorités » au premier rang desquelles « tout ce qui touche aux sécurités publique, routière et civile ». Il s’intéressera également « à tout ce qui est liée à la sortie de la crise » et, bien sûr, à la poursuite du chantier du TGV Rhin-Rhône.
Continuera-t-il à régulariser les gens en situation irrégulière comme son prédécesseur qui en la matière aurait eu la main facile ? « Nacer Meddah a procédé à 11 régularisations en décembre sur un total de 134 en 2010. Les procédures de régularisation sont inscrites dans les textes pour des motifs exceptionnels. Là où je suis passé, j’ai aussi fait des régularisations », a répondu Christian Decharrière.
Comme tous les préfets, il a pour consigne de peaufiner la communication, mais contrairement à Nacer Meddah, il ne donnera pas d’emblée son numéro de portable aux journalistes. « C’est sous réserve d’inventaire », a-t-il précisé.
Dans ses goûts, il s’est présenté comme quelqu’un « d’éclectique », en tout cas pas « monomaniaque ». Il a des attaches dans le vignoble jurassien, près de Lons-le-Saunier, et une autre partie de sa famille à Guebwiller, début du vignoble alsacien. De quoi nourrir son attrait pour les bonnes tables.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     28.69
    partiellement nuageux
    le 09/07 à 15h00
    Vent
    2.77 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    40 %

    Sondage