Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Publié le 21/10/2021 - 16:01
Mis à jour le 21/10/2021 - 13:45

Inédites dans leur format – une quinzaine de pages – ces notes se veulent « synthétiques et pédagogiques », et s’inscrivent dans la stratégie de « modernisation » de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d’une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner « en amont des grands débats démocratiques », à six mois des élections présidentielle et législatives.

 © Cour des comptes
© Cour des comptes

A six mois de l’élection présidentielle, mais en se défendant de toute incursion dans le champ politique, la Cour des comptes a entamé jeudi la publication de notes dédiées aux « principaux défis auxquels seront confrontés les décideurs publics » dans les prochaines années.

Pierre Moscovici s'est toutefois défendu de toute volonté d'immixtion dans le champ politique. "Nous ne sommes pas un acteur politique. La Cour est un acteur indépendant et impartial", mais elle ne s'empêche pas de participer à une "prise de conscience" sur certains défis, a-t-il affirmé.

La volonté est de "donner aux citoyens des éléments de décisions" dans un débat public "qui en a besoin", a-t-il ajouté, évoquant la montée en puissance de la désinformation.

Dans ces notes, la Cour a veillé "à ne pas enfermer les choix" possibles pour affronter les défis en question, mais à présenter des "leviers" d'action, selon Pierre Moscovici.

Au menu de cette première salve de publications: les retraites, la justice, les universités et la transition agroécologique. Sur le système des retraites par exemple, la Cour réitère son appel à une réforme "nécessaire", étant donné la persistance de déficit attendue pendant au moins une dizaine d'années. Elle présente les différentes pistes possibles et leurs conséquences - allongement de la durée de cotisation, baisse des pensions, hausse des cotisations, etc.

En ce qui concerne la justice, la note rappelle le besoin d'une meilleure gestion du ministère et plaide notamment pour une réduction du nombre de cours d'appel, une accélération de la numérisation et la création d'outils permettant de connaître précisément l'activité des juridictions et d'améliorer l'allocation des effectifs.

Sur les universités, la Cour défend un approfondissement de l'autonomie des établissements et la création de "collèges universitaires" qui accueilleraient l'ensemble des formations de niveau Bac+2 ou 3, avec une spécialisation seulement progressive.

De prochaines notes seront publiées mi-novembre sur le système de production électrique, la gestion de la police ou la politique du logement. Une dernière salve sera publiée début décembre, notamment sur la santé, la politique industrielle et l'emploi des jeunes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Plateforme Easydis à Besançon “nous n’avons pas annoncé la fermeture du site”

Suite à un article paru chez nos confrères de France Bleu Besançon, ce mercredi 24 avril 2024 expliquant que la plateforme logistique d’Easydis à Besançon allait fermer ses portes en septembre prochain (sauf si l'entreprise trouve repreneur), nous avons contacté une porte-parole du Groupe Casino. Cette dernière nous a affirmé "qu’à aucun moment" il n’avait été décidé et dit aux salariés que le site allait fermer…

Casino JOA Besançon : plus de 721.000 € remportés en moins d’un mois

Le mois d’avril a apparemment porté chance à quelques joueurs du casino Joa de Besançon. L’établissement informe qu’entre le 1er et le 21 avril 2024, 721.275 € de jackpots ont été payés aux clients ayant eu la main chanceuse sur les machines à sous ou jeux électroniques (roulette anglaise électronique ou black jack électronique). 

La Bourgogne-Franche-Comté, première “région microtechnique” de France, présente au SIAMS de Moutier

Du 16 au 19 avril 2024, à l’occasion du Salon de la chaîne de production des microtechniques (SIAMS), grand rendez-vous de la filière de l’industrie des microtechniques, la Bourgogne-Franche-Comté était présente avec un pavillon régional dédié, en collaboration avec la CCI BFC.

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.11
couvert
le 25/04 à 6h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
94 %