Alerte Témoin

Présidentielle : Chevènement se donne jusqu'au 21 décembre pour décider

Publié le 04/09/2011 - 20:36
Mis à jour le 04/09/2011 - 20:36

Jean-Pierre Chevènement, le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), a déclaré dimanche qu'il se donnait jusqu'au 21 décembre, fin de l'automne, pour officialiser sa candidature à l'élection présidentielle.

photo_macommune_1315161538_0.jpg
Jean-Pierre Chevènement ©archives carvy

"J'ai dit (en juin) que j'officialiserai ma candidature à l'automne", ce qui veut dire "au plus tôt le 21 septembre, au plus tard le 21 décembre", a précisé M. Chevènement devant environ 200 militants réunis à Carros (Alpes-Maritimes) pour leur université d'été.

"Je me donne une marge d'appréciation. Je sais par expérience qu'une campagne présidentielle ça dure très longtemps, c'est très difficile. La France est une grande circonscription", a-t-il dit.

En attendant, le sénateur de Belfort entend jouer le pédagogue et faire "bouger les lignes" du parti socialiste, qu'il n'épargne pas après une université d'été à La Rochelle où "il ne s'est rien passé".

"J'appréhende une déception possible de l'électorat dans l'hypothèse où le candidat de gauche l'emporterait, ce qui devrait arriver", a-t-il dit. "Les gens n'ont pas compris la dramatique situation qui est la nôtre et ils n'ont pas compris ce qu'il faut faire pour s'en sortir. Il faudra beaucoup de courage, beaucoup de fermeté", a estimé M. Chevènement.

Il a consacré l'essentiel de son discours de clôture à son thème de prédilection, l'architecture erronée de la zone euro, tout en fustigeant au passage "la déréglementation des marchés financiers" ou "la dictature de l'actionnariat sur les Etats".

Pour Jean-Luc Laurent, président du MRC, la candidature de Jean-Pierre Chevènement à la prochaine élection présidentielle "est une nécessité". Les militants s'activent actuellement pour collecter les parrainages nécessaires à cette candidature. En préparation également, un site internet qui dispose déjà de son logo: "Chevènement 2012, Chè 2012".

Récemment, M. Chevènement qui avait soutenu Ségolène Royal en 2007, a affirmé que s'il était au PS, il soutiendrait Arnaud Montebourg.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Publiée par Jean Castex sur Vendredi 11 septembre 2020

Coronavirus : les annonces de Jean Castex à l’issue du conseil de défense

Dernier avertissement • À l'issue du Conseil de défense, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus  afin de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" comme le souhaite le président de la République  Emmanuel Macron au moment où les indicateurs de l'épidémie sont en hausse.

OP Véolia – Suez : le sénateur Longeot s’oppose à la fusion

Le sénateur du Doubs attire l'attention du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance sur l'annonce d'une offre publique d'achat (OPA) de Veolia sur la totalité du capital de Suez. Jean-François Longeot met l’accent sur "la principale crainte qui reste bien le haut risque de casse sociale avec un plan social massif qui menacerait les 30 000 salariés du groupe en France".

General Electric : 89 emplois vont être supprimés à Belfort, le maire interpelle le président de la République

Mise à jour le 10 septembre • Le groupe General Electric va annoncer ce mercredi 9 septembre la suppression de plusieurs centaines d'emplois en France. À Belfort, la filière hydro (turbines et alternateurs pour les barrages hydroélectriques) verra 89 emplois supprimés. Le maire de la ville se dit "consterné" par des décisions "inadmissibles".

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     28.79
    ciel dégagé
    le 18/09 à 15h00
    Vent
    3.07 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    32 %

    Sondage