Prison ferme pour un ancien chauffeur qui avait attaqué un bus avec une fronde à Belfort

Publié le 29/10/2014 - 08:45
Mis à jour le 29/10/2014 - 08:45

Un ex-chauffeur de bus de la société de transports en commun de Belfort a été condamné mardi à 10 mois de prison ferme pour avoir brisé la vitre d'un bus de son ancienne compagnie à l'aide d'une fronde.

DSC_7521.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

L’homme de 50 ans avait été surpris en flagrant délit vendredi dernier, alors que la police avait renforcé les contrôles après une série de 23 dégradations similaires sur des bus de la compagnie depuis le mois de juillet. Lors de son interpellation, il a foncé en vélo sur un policier pour tenter de prendre la fuite, avant d’être maîtrisé. Son implication dans la série de dégradations précédentes n’a en revanche pu être établie avec certitude.

A l’audience, le prévenu a expliqué qu’il en voulait au réseau Optymo car il ne retrouve plus de travail depuis son licenciement pour faute en 2007, après dix ans de service. Mais il a affirmé qu’il s’agissait d’un coup de colère, sans préméditation.

« Ce n’était pas un coup de colère, il n’y a rien eu de spontané. Il s’agit bien d’un acte volontaire, calculé et prémédité », a estimé le procureur Eric Haeffele, qui avait requis 14 mois de prison ferme. 

L’homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Belfort à 8 mois de prison, auxquels s’ajoutent deux mois de révocation d’une peine de sursis antérieure, et à verser 1.337 euros de dommages et intérêts à la Régie des Transports du Territoire de Belfort, responsable du réseau Optymo, et 800 euros au policier qu’il a percuté en vélo.

De juillet à octobre 2014, les bus du réseau Optymo ont été la cible de 24 caillassages, pour certains avec une fronde, et plusieurs voitures et vélos en libre service du réseau ont été incendiés. Les patrouilles de police avaient été renforcées.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.53
légère pluie
le 15/10 à 9h00
Vent
5.3 m/s
Pression
1007.53 hPa
Humidité
90 %

Sondage