Prix Qualité 2018 : trois lauréats régionaux récompensés par l'ARS

Publié le 27/11/2018 - 11:45
Mis à jour le 27/11/2018 - 11:45

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté a remis ses Prix Qualité à trois établissements et structures médico-sociales de la région pour « leurs initiatives au service de la sécurité de la prise en charge des patients » ce lundi 26 novembre 2018 à Besançon.
 

© ARS BFC ©
© ARS BFC ©

Depuis 2011, le ministère chargé de la santé reconduit la semaine de la sécurité des patients. Objectif : sensibiliser l’ensemble des publics à cette problématique et favoriser le dialogue entre usagers et professionnels de santé.

En ouverture de la huitième édition, qui se déroule du 26 au 30 novembre, l’ARS Bourgogne- Franche-Comté a récompensé les initiatives de ces professionnels à travers les Prix Qualité qu’elle décerne désormais chaque année.

5000 euros remis à des établissements et structures médico-sociales de la région

Ce lundi, Pierre Pribile, le directeur général de l’Agence, a remis trois prix d’une valeur de 5 000 euros, à des établissements et structures médico-sociales de la région sélectionnés parmi une trentaine de candidatures.

Des vidéos valorisant leurs actions ont été diffusées à l’occasion de cet événement, qui s’est tenu dans les locaux de l’ARS, sur le site de Besançon, en présence de représentants des structures d’appui de l’agence, telle que l’Omédit, sur le champ du médicament (voir aussi encadré) ou le CPias (centre d’appui pour la prévention des infections associées aux soins), engagé notamment dans la promotion de la vaccination des professionnels de santé contre la grippe.

Les lauréats et leurs projets

Le centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle (CRRF) de Bregille, à Besançon, pour le projet Médoc quizz : « je fais le point sur mes médicaments »

Médoc quizz vise à rendre le patient acteur de sa prise en charge médicamenteuse, en lui permettant d’évaluer avec les professionnels sa connaissance sur ses médicaments et son autonomie avant son retour dans son milieu de vie. Les soignants animent ce jeu, qui  "favorise la parole et crée un climat de confiance avec, à la clé, une évaluation qui peut être transmise au médecin pour reprendre certains points avec le patient avant sa sortie", nous indique-t-on.

La maison d’accueil spécialisée (MAS) Les Papillons blancs, d’Agencourt, en Côte- d’Or, pour le projet Fiche repas

Le repas qui se déroule dans un self est '"un temps fort de la vie quotidienne des 74 résidents polyhandicapés accueillis à la maison d’accueil spécialisée', indique l'ARS.

Un groupe de travail pluridisciplinaire a élaboré un support écrit individuel pour permettre un accompagnement personnalisé lors de la prise des repas. Cette fiche prend en compte les besoins relationnels, de confort, de sécurité et d’autonomie du résident.

Une première évaluation a permis d’observer "une diminution des fausses-routes et des troubles du comportement. Cet outil plébiscité par les accompagnants, sécurise leurs pratiques", est-il précisé.

Le CHRU de Besançon pour le projet Fiches multilingues d’information et d’aide à la prise, qui sécurise la dispensation de médicaments

Dispositif national, la PASS, permanence d’accès aux soins de santé, permet une prise en charge médico-sociale pour les personnes les plus démunies en situation de précarité.

"Les soignants sont souvent confrontés à des difficultés de communication liées à des barrières linguistiques et sociales", souligne l'ARS.  Et d'ajouter : "Ces problèmes ont été aussi exprimés par les patients". Pour sécuriser la dispensation de médicaments, 52 fiches d’information et d’aide à la prise ont été rédigées en six langues pour les médicaments les plus prescrits en 2017 par la PASS du CHRU de Besançon.

L’évaluation réalisée a permis de constater que les langues parlées par les patients étaient présentes dans 88% des fiches et que ces dernières couvraient une très grande majorité des médicaments prescrits. Lors du renouvellement de la prescription, une deuxième évaluation de l’utilisation de la fiche par le patient sera réalisée

Info +

Pour l’édition 2018, à l’échelle nationale, la semaine de la sécurité  des patients a pris le parti de faire un focus sur la qualité de la prise en charge médicamenteuse : la coordination médecine de ville-hôpital, la juste prescription, le bon usage, l’automédication responsable, etc...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.99
nuageux
le 13/07 à 06h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %