Le projet "Cactus" pour lutter contre le racisme dans les quartiers de Besançon

Publié le 29/04/2016 - 10:58
Mis à jour le 29/04/2016 - 18:50

Le collectif Cactus organise une soirée itinérante ce vendredi 29 avril 2016 dans les bars de la place Marulaz à Besançon pour présenter son projet "Cactus" contre le racisme…

Le collectif Cactus souhaite proposer aux commerçants du quartier Battant un autocollant ainsi que des sous bocks sur lesquels figure un message contre le racisme. Actuellement, une trentaine de commerçants a adhéré à cette initiative citoyenne. "Les outils des autocollants et des sous bocks vont permettre de sensibiliser les passants et les clients de bar, de questionner sur ce qu'est pour chacun le racisme et l'anti-racisme" nous explique Ondeline, membre du collectif Cactus. "Nous n'avons aucune prétention sur le fait qu'il y ait moins de racisme grâce à ces outils, mais nous pensons qu'il est essentiel que les personnes dialoguent à ce sujet, il appartiendra ensuite à chaque commerçant/client de savoir comment réagir face au racisme. Nous avons établi un contrat auprès des commerçants afin qu'ils choisissent de s'engager sur différents niveaux s'ils en ont l'envie." 

Le racisme mais aussi le sexisme, etc.

"L'idée est que le cactus puisse se "propager" dans d'autres quartiers à Besançon." indique Ondeline. Le collectif souhaite par la suite créer d'autres événements mensuels pour se faire connaître sous forme de débats, de projections, concerts, etc. "Nous pensons aussi utiliser le cactus comme symbole contre d'autres ségrégations comme la lutte contre le sexisme par exemple", ajoute-t-elle.

La soirée de lancement du projet "Cactus" se déroulera à l'Arche de 19 h à 21 h, puis aux Passagers du Zinc de 21 h à 23 h et s'achèvera au Marulaz de 23 h à plus tard…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Pas de « Baby boom » après le premier confinement : la natalité en chute libre en France

Au printemps 2020, les romantiques pronostiquaient un "baby-boom" dans la foulée du premier confinement national. Ces longues journées passées sous le même toit n’allaient-elles pas rapprocher les cœurs et les corps, stimulant les désirs d’enfants ? Un an plus tard, les faits donnent plutôt raison aux pessimistes : la natalité est en chute libre en France, sur fond de morosité ambiante, selon les données publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), jeudi 25 février.

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.96
pluie modérée
le 26/02 à 18h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
58 %

Sondage