Promesses tenues pour l'ouverture du festival de la Paille

Publié le 27/07/2019 - 12:10
Mis à jour le 27/07/2019 - 13:52

en images • Le festival de la Paille est (presque) passé entre les gouttes vendredi 26 juillet pour la première soirée du festival de la Paille 2019 qui affichait complet. 12.500 festivaliers, la jauge maximale du site au pied des pistes. Côté tête d’affiche  : démarrage en douceur avec Clara Luciani avant le Dieu électrique Dionysos.  Eddy de Pretto a conquis son public venu en nombre. Bob Sinclar muet… mais efficace a clos la soirée. 

Jean-Luc Reichmann, ambassadeur number one de la paille, était aux premières loges du festival avec sa famille. C'est en début d'année chez Michel Drucker dans l'émission «Vivement Dimanche» qu'il avait dévoilé la tête d'affiche Eddy de Pretto dont l'animateur est un des nombreux fans.

Plus d'un million d'euros de budget

Il faut dire que la programmation du petit festival qui a bien grandi était plus qu'alléchante. L'organisation n'est plus une paille : 250 bénévoles permettent au festival de Métabief de faire vivre dans le Haut-Doubs un festival digne des plus grands dans l'est de la France. Le budget a en effet dépassé en 2019 le million d'euros selon les organisateurs.

Clara Luciani, première tête d'affiche, a égrené les chansons de son album. L'interprète de la Grenade qui a terminé son set, a su nouer une relation toute particulière avec son public. "Avec Instagram, j'ai pu identifier mes fans et nouer des liens avec ceux qui nous suivent sur plusieurs dates...." nous confiait-elle avant de monter sur scène. C'est le cas d'Édouard de Tignes, fidèle, qui était à la Paille et qui a été invité à la rejoindre sur scène pour se déhancher avec une certaine sensualité sur la chanson Eddy.

Sa voie pénétrante a su attirer les retardataires coincés dans les bouchons tout autour du festival. Pas toujours facile d'accéder dans les temps en voiture avant une petite marche pour accéder au pied des pistes. 

Métabief could be "heroes"

Une marche récompensée par l'extraordinaire et énergique show de Mathias Malzieu, le Dieu de la soirée sur la Grande scène de la Paille avec les tubes du groupes et une reprise magique de "Heroes" de David Bowie pour un final explosif après plusieurs bain de foule. "Je ne connaissais pas, mais franchement, j'adore... " s'enthousiasmait une festivalière d'une vingtaine d'années.

Une programmation éclectique et un public qui l'est tout autant. De nombreux jeunes venus faire la fête pour s'enivrer des paroles du poète contemporain Eddy de Pretto alors que dans les rangs des festivaliers, les âges se confondent. Du bambin sur les épaules de son père casque (obligatoire ! ) sur les oreilles, jusqu'au grand-père installé confortablement dans son fauteuil de mousse dans le dévers des pistes de ski, amphithéâtre naturel pour profiter de la Grande scène.

Arrivée de la pluie

Si les orages ont épargné Métabief, les premières gouttes sont tombées à 19h16 durant le concert de Clara. Elles se sont transformées en une courte averse durant le show de Dionysos. Pas de quoi décourager dans le Haut-Doubs. Plus régulières durant le concert d'Eddy, les pluies se sont progressivement intensifiées après minuit et à partir d'une heure du matin pour le concert de Bob Sinclar. Durant un peu plus d'une heure le DJ a presque sans un mot transformé les pistes de Métabief en Dancefloor géant dans une ambiance scénique atone n'empêchant pas l'énergie des tubes de Sinclar de venir secouer les festivaliers qui sont repartis sous les averses.

Ce samedi, il reste quelques centaines de places uniquement en vente sur internet pour la seconde soirée du festival de la Paille d'Aldebert à Hellbats en passant par Ultra Vomit.  Météo France prévoit encore quelques averses orageuses. La Paille espère passer entre les gouttes...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Quels films à voir au cinéma avec les enfants pendant les vacances ?

Cette première semaine de vacances s’annonce quelque peu pluvieuse, c’est pourquoi l’une des meilleures activités à faire avec (ou sans les enfants) pendant les vacances, ce sont les sorties au cinéma. Voici quelques films à ne pas manquer ces prochaines semaines…

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Charles Belle, source d’inspiration pour un livre et un film…

Si le peintre franc-comtois Charles Belle s’inspire de la nature pour ses oeuvres, c’est à son tour d’être la source d’inspiration dans un livre publié le 1er avril mêlant poésie, peinture, littérature, histoire de l’art et cinéma et dans un film signé François Royet diffusé en avant-première au musée du Louvre à Paris le 13 avril. Focus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.37
légère pluie
le 17/04 à 6h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
94 %