PS : Barbara Romagnan, le retour ?

Publié le 03/06/2008 - 15:30
Mis à jour le 03/06/2008 - 15:30

Depuis qu’elle a été élue au conseil général on n’avait plus de nouvelles d’elle.

1212411158_barbara_romagnan_009.jpg
©
PUBLICITÉ

Alors que Barbara Romagnan était devenue une championne de la communication via son site et  sa Lettre, plus d’infos depuis son élection au conseil général. On commençait  à se dire qu’elle faisait comme bien d’autres : serrer les mains avant le scrutin pour se planquer une fois élu.

Et voilà que le dimanche 1er juin à 19h41 tombe enfin une nouvelle Lettre de la conseillère générale. Il fallait bien qu’elle s’en occupe le dimanche car avec l’agenda qu’elle dévoile dans son courrier, elle n’a plus une minute à elle en semaine.Il lui a fallu deux gros feuillets pour décrire son emploi du temps avec quatre grands chapitres : présence dans le fonctionnement institutionnel, représentation du conseil général, représentation ponctuelle du président, présence dans le canton…

Détaillons simplement tous les organismes dans lesquels elle représente le conseil général : Habitat 25,  le Centre Jacques Weinman à Avanne-Aveney (dont je suis la présidente), le Centre de long séjour de Bellevaux, le CHU Jean-Minjoz, le Centre hospitalier de Novillars, le Centre de soins des Tilleroyes, l'Institut Régional du Vieillissement, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), la Zone franche urbaine de Planoise, le Centre d'information des droits des femmes et de la famille, le Centre régional d'information jeunesse (CRIJ), le Conseil général des jeunes, le Comité local de coordination, l'Institut régional de travail social (IRTS), les Collèges Diderot et Voltaire, l'AUDAB (agence d'urbanisme), Profession Sport 25, le SMAIBO (Syndicat mixte de l'aire industrielle de Besançon Ouest), le Musée des maisons comtoises de Nancray… Ne comptez pas, il y en a 19 ! Fastidieux non ?

Dire, mais ce n’est pas (encore) le cas de Barbara Romagnan, que certains élus trouvent le temps d’occuper plusieurs mandats. Et comment va faire Claude Jeannerot, président du conseil général, s’il est élu sénateur tout en restant à la tête de la collectivité départementale ? Aura-t-il assez de vice-présidents disponibles pour le représenter ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.57
couvert
le 20/10 à 6h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1006.3 hPa
Humidité
93 %

Sondage