PSA instaure une prime de 6.000 euros à l'externalisation

Publié le 23/02/2016 - 15:33
Mis à jour le 05/04/2016 - 13:24

Le constructeur PSA Peugeot Citroën a proposé une prime de 6.000 euros et un "droit au retour" à quelque 200 salariés des services informatiques devant être externalisés en provenance notamment de Sochaux et Bessoncourt, a-t-on appris mardi de source syndicale.

398539_le-site-de-sochaux-de-psa-le-27-octobre-2011.jpg
©afp.com/Sébastien Bozon
PUBLICITÉ

Une réunion extraordinaire du CCE (comité central d’entreprise), tenue lundi à Poissy (Yvelines), s’est conclue dans la soirée par la proposition d’une prime de 6.000 euros bruts pour les salariés dont le poste va être transféré auprès du groupe informatique français Capgemini, ont indiqué les représentants FO, CFDT et CFE-CGC du site de Sochaux (Doubs), l’un des principaux concernés.

La proposition instaure également un droit au retour chez PSA dans un délai de trois ans en cas « d’inadéquation de poste » et la possibilité de choisir une autre « mobilité externe » jusqu’à fin mars prochain, a-t-on précisé de même source.

PSA avait instauré une prime du même montant l’an dernier pour une autre externalisation, celle de personnels d’études et d’essais. Cent quatre-vingt-dix-huit salariés de la DSIN (Direction des systèmes
d’information) doivent être transférés en juin prochain chez  Capgemini, en provenance des sites de Sochaux, Bessoncourt près de Belfort, Mulhouse, Poissy, Vélizy et Rennes.

Les syndicats opposés

Les propositions n’ont pas éteint l’opposition des syndicats à l’externalisation, qu’ils jugent injustifiée et non garante du maintien des acquis sociaux. « Nous demandons toujours l’arrêt +de cette mesure+  dont l’intérêt n’a pas été démontré », a dit à l’AFP Olivier Laurent, représentant CFE-CGC de Sochaux.

Les mesures « ne correspondent pas aux attentes des salariés », car la possibilité de mobilité ou de retour « ne sera pas automatique », étant soumise à approbation patronale pour certains postes. Selon M. Laurent, « cela ne respecte pas le volontariat qui est l’esprit du Nouveau contrat social », l’accord de compétitivité de PSA.

Tout en saluant une « ouverture », les sections FO et CFDT de Sochaux ont réaffirmé leur « opposition », du fait que le transfert sera obligatoire. « PSA dispose de tous les moyens économiques et humains nécessaires à la poursuite de ces activités en interne », a souligné la CGT de Sochaux. L’externalisation répond à l’objectif de « se concentrer sur le coeur d’activité » en faisant appel au « savoir-faire » de Capgemini, « leader mondial de son domaine », a exposé un porte-parole de PSA à l’AFP.

Environ 200 salariés du constructeur avaient manifesté la semaine dernière contre le projet à l’entrée du site de Sochaux.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.36
légère pluie
le 20/06 à 0h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1014.36 hPa
Humidité
96 %

Sondage