Que va devenir le Village Vacances de Lamoura ?

Publié le 24/10/2014 - 08:53
Mis à jour le 24/10/2014 - 15:44

Il est l'un des plus grands complexes touristiques de la Région, le Village Vacances de Lamoura (VVL), situé dans le Jura, est en liquidation judiciaire depuis le mois d'août. En plein tourment, l'affaire était à nouveau portée devant le tribunal à Besançon ce 22 octobre.

 ©
©

Fermé au public depuis fin juillet

C'est le syndicat intercommunal du VVL (SIVVL) qui portait un recours devant la cour d'appel de Besançon, refusant de se voir restituer le fonds de commerce jugeant qu'il "n'a pas les moyens" nécessaires pour cela.

Pour mémoire, le tribunal de Lons avait prononcé, en juillet, la résiliation du contrat de location-gérance entre le prestataire Hôtel et Résidences et le syndicat -suite à des défaillances de gestion-, en y ajoutant la restitution du fonds au syndicat.

Or, ce dernier s'y refuse et présentait ses arguments il y a quelques jours devant la première chambre civile et commerciale à Besançon.

Des ex-salariés qui se retrouvent bloqués

Le problème majeur de l'affaire étant que dans l'attente d'une décision de justice, les ex-salariés se retrouvent dans une situation de non-droit. Certains n'auraient pas encore touché leurs derniers salaires et ne pourraient pas chercher un autre emploi faute de papiers régularisés sur leur situation.

Représenté par Maître Abbadi, le syndicat intercommunal se défend de ne pas prendre ses responsabilités :"nous avons tout fait pour que les salariés soient payés", mais se refuse dans le même temps à cette restitution du fonds de commerce.

1,7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014

"Un rapport d’expert comptable nous apprend que la clientèle a été dilapidée par Hôtel et Résidences et qu’il n’y a pas eu les investissements nécessaires en matériel et en moyen", avance Maître Abbadi qui s'interroge sur le fait que le fonds soit encore exploitable.

Pour Maître David, représentante d’Hôtel et Résidences, le fonds est au contraire viable . En attestent les réservations prises encore en août et en septembre avant la fermeture de la structure. "1,7 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés sur les premiers mois de 2014, si ça ne représente pas une activité économique, je ne sais pas ce que c’est !", a t-elle fait remarquer. La décision de justice devrait être rendue dans plusieurs jours.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.62
légères chutes de neige
le 25/01 à 6h00
Vent
4.95 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
98 %

Sondage