Radicalisation de masse : un "mouvement particulièrement inquiétant" pour Manuel Valls

Publié le 03/07/2015 - 14:04
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:06

En marge de sa visite à Besançon où il a participé aux 6es rencontres de la jeunesse à la Rodia en présence de plusieurs autres ministres, Manuel Valls est revenu sur le rapport du député Malek Bouthi  de Malek Boutih qui parle d'une jeunesse "frustrée et prête à basculer". Le Premier ministre a indiqué que 1.800 individus étaient concernés en France par les filières irako-syriennes. 

 ©
©

Le Premier ministre a reçu le rapport du député de l'Essonne et le rencontrera dans les prochains jours. "Il aura l'occasion de me fournir une analyse approfondie. Il porte un constat extrêmement lucide sur une partie de notre jeunesse qui s'est radicalisée pouvant amener certains à basculer vers le terrorisme vers le jihad vers les filières en Syrie et en Irak…" a indiqué le Premier ministre à l'issue d'une réunion où il était question des problématiques rencontrées par les jeunes dans la société.

"C'est un mouvement particulièrement inquiétant" se souci Manuel Valls. "Malk Boutih pointe également ce phénomène qui est celui d'un certain nombre de convertis – pas tous-  qui peuvent aussi basculer dans cette radicalité. Il font prendre conscience de cela comme nous le faisons pour faire vivre nos valeurs (…) la réponse est elle aussi longue en profondeur et qui doit concerner chacun d'entre nous."  

Selon Manuel Valls, 1.800 individus sont concernés par les filières irako-syriennes dont de nombreux jeunes qui se sont radicalisé pour une partie dans les prisons et pour la plupart "pas dans les mosquées" mais d'abord sur internet. 

Rappelons que le Franc-Comtois Yassin Salhi soupçonné d'avoir perpétré l'attentat du 26 juin 2015 en Isère est né à Pontarlier et qu'il s'est radicalisé notamment à Besançon. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.

Débats citoyens sur l’Europe les 10-12 et 24-26 septembre

Des débats citoyens sur l'avenir de l'Europe seront organisés dans les 18 régions de France les weekends des 10-12 et 24-26 septembre, ont annoncé jeudi 2 septembre 2021 le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune et le ministre chargé des relations avec le Parlement Marc Fesneau. Chacun sera également libre de s'exprimer en ligne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.31
ciel dégagé
le 17/09 à 12h00
Vent
1.67 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
68 %

Sondage