Redécoupage des cantons : Territoire comtois 25 parle de "mépris porté aux territoires ruraux"

Publié le 28/02/2014 - 10:45
Mis à jour le 28/02/2014 - 12:05

Le décret sur le redécoupage des cantons dans le département du Doubs est paru dans le journal officiel du 28 février 2014. Le groupe "Territoire comtois 25" au conseil général parle de "mépris" porté aux territoires ruraux de la part de Paris.

1-photo-2.jpg
©

Pour "Territoire comtois 25", ce découpage des cantons est réalisé à partir de critères "déconnectés des réalités quotidiennes" et est imposé sans concertation.

Le groupe ne voit aucun avenir au redécoupage. Pour ses membres, la création de grands cantons génèrera "inévitablement des déséquilibres territoriaux au détriment des espaces ruraux et nuira considérablement à la clarté de l'action publique".

Le groupe "Territoire comtois 25" compte déposer un recours et souhaite proposer aux communes d'accompagner cette démarche en déposant elles-mêmes des recours. Elle recevront prochainement un courrier pour leur exposer la démarche à suivre.

Par ailleurs, "Territoire comtois 25" appelle l'ensemble des acteurs du territoire, élus, représentants des chambres consulaires, électeurs ou contribuables du Doubs à exposer leurs griefs devant la section du contentieux du Conseil d'Etat.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 25 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.05
légère pluie
le 01/12 à 0h00
Vent
2.43 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
91 %

Sondage