Reflet du Portugal : un ancien employé d'Alstom reprend l'épicerie fine...

Publié le 11/10/2017 - 11:26
Mis à jour le 17/10/2017 - 09:27

Après avoir travaillé 27 ans à Alstom, José Pereira Jeronimo a repris le 1er juin 2017 l’épicerie fine portugaise Reflet du Portugal à Besançon. Il inaugurera sa nouvelle boutique le 14 octobre prochain.

 ©
©

Située 15 rue Albert Métin à Besançon, l'épicerie a été mise en vente par le propriétaire qui souhaitait prendre sa retraite : "J'ai alors sauté sur l'occasion. J'ai travaillé 27 ans à Alstom, j'ai effectué trois mandats à Force Ouvrière. Suite à une rupture conventionnelle, j'ai investi dans le magasin", explique José Pereira Jeronimo.

Originaire du Portugal, le gérant s'occupe également de l'association portugaise d'Ornans et du judo club. Il est notamment le conseiller délégué à l'association sportive et aux festivités d'Ornans. Pour son épicerie fine, il a voulu "montrer des produits artisanaux, la culture portugaise, l'ambiance bon vivant et festive".

Des produits traditionnels portugais…

Le gérant a décidé de travailler avec des fournisseurs portugais : "j'importe des produits artisanaux comme la charcuterie typique portugaise, le fromage qui est emballé la veille et expédié directement. Je le reçois le lendemain, même chose pour le cochon de lait bio élevé en plein air". Le magasin compte également le pastel de nata, un dessert phare du Portugal et quelques produits tels que des plateaux, des cocottes, etc. Niveau boisson, Reflet du Portugal n'est pas en reste avec ses quelques bouteilles de Porto de 60 ans d'âge...

D'autres produits phares du magasin…

En couple avec une femme d'origine brésilienne, le gérant a choisi d'ajouter des produits brésiliens typiques pour ses clients. Une gamme espagnole arrive progressivement dans ses rayons avec du jambon, un dérivé de la pata négra …

Info +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

À Besançon, clap de fin pour le Pixel qui ferme définitivement ses portes

Après cinq années passées à animer les soirées bisontines éclectiques et les apéros d’été sur sa terrasse au bord du Doubs, le Pixel, café-resto culturel de la Cité des Arts, s’apprête à fermer définitivement ses portes. Mais pour les membres de l’association La Furieuse, pas question de partir sans faire de bruit. Un ultime adieu à la clientèle est prévu lors d’une furieuse dernière soirée festive le 1er décembre 2023. On fait le point avec Anne-Lyse Pillot, salarié de l’association et gérante du Pixel sur les raisons de cette fermeture. 

Un nouveau fonds régional d’investissement dédié aux filières agroalimentaires en Bourgogne Franche-Comté

La Région Bourgogne-Franche-Comté veut renforcer son rôle auprès des filières agroalimentaires en créant un fonds d’investissement qui leur est dédié : BFC Participations, un nouvel outil financier destiné à consolider les ressources financières durables des entreprises, a-t-on appris dans un communiqué le 28 novembre 2023.

Semaine de l’industrie : l’UIMM Franche-Comté ouvre ses portes au public

Du 27 novembre au 3 décembre 2023, le pôle formation UIMM de Franche-Comté accueillera toutes celles et ceux qui souhaiteraient rencontrer les acteurs de la formation, du lundi au vendredi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00, dans ses centres de Belfort, Besançon, Dole, Exincourt, Gevingey et Vesoul.

À Besançon, Pôle emploi utilise l’activité sportive comme vecteur de recrutement et d’insertion professionnelle

Pour la deuxième année consécutive pôle emploi a organisé ce vendredi l’événement "Du stade vers l’emploi" à Besançon avec la participation du club de badminton local le Volant Bisontin. L’objectif : faire se rencontrer recruteurs et candidats dans un autre cadre que celui de l’univers professionnel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.87
couvert
le 29/11 à 0h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
94 %