Alerte Témoin

"Réfugiés", LE mot marquant de cette année 2016

Publié le 20/05/2016 - 10:30
Mis à jour le 20/05/2016 - 10:30

Ce n'est pas "uberisation" ou "terrorisme" mais "réfugiés" qui a été choisi comme mot de l'année 2016, après une consultation de près de 100.000 personnes sur internet, ont annoncé vendredi 20 mai 2016 les organisateurs du festival du Mot de la Charité-sur-Loire (Nièvre).

"RÉFUGIÉS est apparu comme le plus symbolique, le plus significatif, le plus émouvant de l'année, celui qui illustre le plus, en cette période si empreinte de gravité, les problèmes essentiels du monde d'aujourd'hui", explique le président du jury, le politologue Roland Cayrol.

Le jury a notamment longuement débattu entre réfugiés et migrants, choisissant finalement le premier qui renvoie selon lui "à un droit" et "est plus positif".

Il y a quelques jours, le Défenseur des droits Jacques Toubon avait justement tenu à rappeler que les mots à ce sujet étaient loin d'être neutres. "Migrants" a longtemps été vu "comme le plus neutre, au regard notamment de celui de +clandestin+, particulièrement utilisé par des mouvements anti-immigration et l'extrême droite", expliquait alors Jacques Toubon.

Mais il peut lui aussi poser problème car il a "tendance à être utilisé pour disqualifier les personnes, leur dénier un droit à la protection en les assimilant à des migrants +économiques+". Faut-il alors privilégier le terme de "réfugié?" Pas forcément, estimait le Défenseur des droits. Cette appellation "est à double tranchant" car "elle peut inciter à distinguer, une fois de plus, les +bons+ réfugiés, ceux qui pourraient prétendre à une protection au titre de l'asile, des +mauvais+ migrants dits économiques".

Chaque année depuis 2005, ce festival, qui se tiendra du 25 au 29 mai, lance l'élection d'un mot de l'année. L'an dernier, les mots laïcité et liberté d'expression avaient été plébiscités; et en 2014, transition et selfie.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Bilan de la délinquance en 2019 en France : une hausse des cambriolages en Bourgogne Franche-Comté

Le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) a publié mercredi 30 septembre 2020 sa 4e édition du bilan statistique "Insécurité et délinquance" pour l’année 2019, dans un contexte exceptionnel : la sortie prévue initialement le 31 mars 2020 en a été décalée suite à la crise sanitaire liée au Covid-19 alors que, de manière inédite, un tableau de bord hebdomadaire de la délinquance enregistrée par la police et la gendarmerie a été publié pendant la période du confinement.

Marche sur l’aéroport de Dole-Tavaux ce samedi pour « dénoncer les subventions massives accordées au secteur aérien »

Ce samedi 3 octobre, Alternatiba et ANV-COP21 invitent à marcher sur tous les aéroports français, "avec détermination et non-violence", pour "dénoncer les subventions massives accordées au secteur aérien et demander la reconversion de ces activités, en solidarité avec les salarié.es qui subissent une crise sociale due à des mauvais choix politiques." En Franche-comté, le rendez-vous est donné à 10 heures devant l'aéroport de Dole-Tavaux.

Les jeunes pointés du doigt dans l’épidémie de Covid : le message du préfet du Doubs

En septembre, mois de rentrée universitaire et du retour des soirées étudiantes, les jeunes ont été pointés du doigt et jugés comme co-responsables de l'augmentation de cas positifs à la Covid-19 à Besançon comme dans de nombreuses villes de France. Le préfet du Doubs Joël Mathurin a un message pour eux…

Elevages de visons interdits « sous cinq ans » : un élevage concerné en Franche-Comté

En plus de la prochaine interdiction de la présentation d'animaux sauvages dans les cirques, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé mardi 29 septembre la fin de l'élevage de visons pour la fourrure d'ici 2025. Des décisions très attendues depuis des décennies par tous les défenseurs des animaux. En Franche-Comté, un élevage en Haute-Saône est concerné.

Rassemblements amicaux et familiaux : les conseils du préfet du Doubs

COVID-19 • Depuis lundi 28 septembre 2020, les rassemblements privés de plus de 30 personnes sont interdits, ce qui n'empêche pas les petits repas en famille et les apéros entre amis qui peuvent eux aussi être des sources de propagation de la Covid-19. Entre "bulles sociales" et rencontres rares avec des personnes, le préfet du Doubs donne ses conseils. Il évoque également la présence des personnes fragiles en réunion familiale…

Sondage – Malgré l’épidémie de Covid-19 et les mesures sanitaires, allez-vous au cinéma, voir des spectacles et des concerts en Bourgogne Franche-Comté ?

Les cinémas, les théâtres et quelques salles de concerts sont ouverts au public en respectant des protocoles sanitaires strictes. Malgré tout cela, allez-vous au cinéma, voir des spectacles ou des concerts ? C'est notre sondage de la semaine.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.06
couvert
le 02/10 à 0h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
96 %

Sondage