Région : les élus votent 59 millions d’euros d’aides régionales

Publié le 28/01/2017 - 11:11
Mis à jour le 28/01/2017 - 11:28

Vendredi 27 janvier 2017, la commission permanente de la région Bourgogne-Franche-Comté s’est réunie à Dijon. Les élus ont voté 83 rapports, pour un montant de 59 millions d’euros d’aides régionales. Le point sur les principales attributions.

dsc_3208.jpg
© damien poirier
PUBLICITÉ

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente vendredi 27 janvier à Dijon. Les élus régionaux ont voté 83 rapports pour un montant global de 59 millions d’euros d’aides régionales. Voici les principaux dossiers qui ont été soumis à l’approbation des élus.

Fonds européen

  • 48 millions d’euros pour la programmation 2017 du fonds européen de développement économique régional (FEDER)
  • 5,64 millions d’euros pour la programmation 2017 du fonds social européen (FSE) pour la Bourgogne-Franche-Comté.

Économie

  • 1,3 million d’euros d’avances remboursables pour le développement industriel, la création et la transmission d’entreprises.
  • 96.900 euros d’aides à l’innovation (pour deux entreprises doubiennes : CP Plastiques et GVLV).
  • 155.000 euros pour accompagner les actions du pôle Performance de Nevers-Magny-Cours (Nièvre) et Écosphère Renovia (Saône-et-Loire).
  • 95.000 euros dans le cadre du soutien à la filière automobile, pour la convention d’affaires Économia (le 31 mai et 1er à juin à Montbéliard).
  • 978.575 euros pour les TPE (très petites entreprises) du territoire : 43 projets de création-reprise, 6 projets de croissance et 31 projets d’investissement.

Jeunesse

  • 682.500 euros pour le fonctionnement du dispositif d’aide au permis de conduire qui poursuit en 2017 son développement en Bourgogne-Franche-Comté et vise à atteindre 1.300 bénéficiaires.

Lycées

  • 3,4 millions d’euros en autorisations de programme pour des travaux de gros entretien dans neuf lycées du territoire (programme « Entretien, réparation et amélioration de locaux » (ERAL))
  • 3,9 millions d’euros pour assurer la fourniture d’accès internet durant trois ans dans les établissements et 2,25 millions pour les équipements informatiques.

Transports

  • Subvention de 2,77 millions d’euros à SNCF Mobilités pour la révision générale de quatre voitures TER à deux niveaux de type V2N en 2017. Ces voitures, mises en service en juillet 1992, atteindront 25 ans d’âge dès l’an prochain.

Développement des territoires

  • 500.000 euros de subventions pour le projet de la communauté du Grand Dole de reconversion, de réhabilitation et de promotion de la friche industrielle « Idéal Standard » à Dole.
  • 30.000 euros pour la création d’un espace de formation intercommunal par la communauté de communes du Pays d’Héricourt (Haute-Saône).
  • 82.100 euros pour la revitalisation des bourgs-centres de Moirans-en-Montagne et Morez-Hauts de Bienne (Jura).
  • 213.590 euros pour sept projets de création et de réhabilitation de logements en milieu rural (dispositifs Éco villages et Cœurs de villages plus).

Infrastructures numériques

  • 44.400 euros pour soutenir la création d’un centre de ressources en robotique éducative et professionnelle (projet de la fédération des œuvres laïques de la Nièvre)

Apprentissage

  • 35,6 millions d’euros de dotations et d’avances sur les charges de fonctionnement 2017 pour les CFA de Bourgogne-Franche-Comté.
  • 2 millions d’euros d’avances destinées à l’harmonisation des aides au transport pour les apprentis pour la rentrée 2017 (forfait THR).
  • 9 millions d’euros pour le paiement des aides aux employeurs d’apprentis.

Sanitaire et social

  • 15,2 millions d’euros de participation réservés aux charges de fonctionnement 2017 des instituts de formation du secteur sanitaire et social.

Enseignement supérieur

  • 207.000 euros pour les bourses de mobilité internationale des apprenants et jeunes demandeurs d’emploi.

Culture

  • 1,2 million d’euros de dotations 2017 pour le FRAC de Franche-Comté.
  • 40.000 euros pour le 23e festival international des cinémas d’Asie (du 7 au 14 février 2017 à Vesoul) et 6.500 euros pour le 18e festival du film d’amour de Saint-Amour (du 13 au 26 février)
  • 115.000 euros d’aide annuelle pour l’établissement public de coopération culturelle à caractère industriel et commercial de Bibracte qui gère le site antique (Saône-et-Loire)
  • 30.000 euros pour la 10e édition du festival Génériq qui se déroule dans une quarantaine de lieux différents sur le territoire régional
  • 920.000 euros pour le financement des activités artistiques et musicales de l’établissement public Cité de la Voix (EPCV) à Vézelay, dans l’Yonne.

Énergie

  • 330.000 euros pour les chèques audits énergétiques à destination des particuliers en Bourgogne-Franche-Comté (programme Effilogis).
  • 367.410 euros pour soutenir la réhabilitation de la centrale micro-hydroélectrique de Moloy et la remise en service de celle de l’Étang du Roy à Voulaines-les-Templiers en Côte-d’Or.

Parcs et montagnes

  • 900.000 euros pour le parc naturel régional du Morvan pour soutenir son programme d’actions 2017 (préservation des tourbières…)

Tourisme

  • 108.432 euros d’aides dans le cadre du contrat de développement fluvestre de la rivière Seille.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le Rassemblement national lance une campagne visuelle contre la carte scolaire

Le groupe rassemblement national a lancé une campagne visuelle en réponse aux mesures prises par le gouvernement pour la rentrée 2019 suite à  la fermeture de plusieurs écoles en France. Dans le Doubs, l'inspection académique prévoit  51 fermetures pour 46 ouvertures pour une baisse d'effectif de 594 élèves.

Gilets jaunes : « une fracture sociale » et européenne « qui vient de loin » selon J-P Chevènement

La crise "des gilets jaunes" met en lumière "une fracture sociale, territoriale, démocratique, institutionnelle et européenne qui vient de loin", estime samedi 16 février 2019 l'ancien ministre Jean-Pierre Chevènement, dans un entretien au journal Le Monde.

Centrale cogénération biomasse de Novillars « ce projet est exemplaire » (Emmanuelle Wargon)

La centrale de cogénération biomasse, développée par Akuo Energy pour la papèterie Gemdoubs, a été inaugurée ce 15 février 2019 à Novillars en présence d'Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire. Le premier coup de pioche avait été donné en octobre 2016…

Le ministre de la Culture reçoit Jean-Louis Fousseret

Le maire a rencontré jeudi 14 février 2019 dans la matinée Franck Riester à Paris pour aborder les dossiers culturels de Besançon. Jean-Louis Fousseret a appris que la future exposition "Une des provinces du Rococo, la Chine rêvée" de François Boucher (Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon - 8 novembre 2019 au 27 février 2020)  a reçu le label "exposition d’intérêt national".

La campagne publicitaire sur l’université de Bourgogne à Besançon qui « sonne comme une avertissement politique » pour L. Croizier

Polémique • Dans le cadre de la polémique suite à la diffusion de panneaux publicitaires notamment à Besançon incitant les étudiants à rejoindre l'université de Bourgogne, Laurent Croizier, conseiller municipal MoDem à Besançon, réagit à son tour. Pour lui, cette campagne "sonne comme un avertissement politique".

Fonctionnaires : « modernisation » pour Bercy, « mise à mort » du statut pour les syndicats

Recours élargi aux contractuels et pont élargi entre public et privé, harmonisation du temps de travail en particulier dans la fonction publique territoriale, rémunération au mérite, refonte des instances de dialogue social : le projet de loi sur la fonction publique pour moderniser le statut des fonctionnaires a du mal à passer. Après un an de concertations sur le texte qui s’accompagne d’une coupe de 120.000 agents d’ici 2022, sept syndicats de fonctionnaires sur neuf ont "claqué la porte" et dénoncent une "mise à mort" du statut de la fonction publique

L’instruction obligatoire établie dès l’âge de 3 ans à partir de la rentrée 2019

L'Assemblée nationale a voté mercredi soir (13 février 2019) l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire de 6 à 3 ans, mesure phare du projet de loi "pour une école de la confiance" vantée par le ministre de l'Education comme "un marqueur républicain". Entrée en vigueur à la rentrée de septembre 2019

Université Bourgogne-Franche-Comté : « un véritable désastre » pour Jean-Philippe Allenbach

Après la polémique née de la campagne de publicité de "Just Dijon" pour promouvoir l'université de Bourgogne jusqu'à Besançon, le président du Mouvement Franche-Comté et candidat à l'élection municipale de Besançon déclare ne pas être surpris par ce nouveau "coup de force" de François Rebsamen et souhaite une université de Franche-Comté "libre et autonome".

Alexandra Cordier n’est pas encore « En Marche » pour les municipales

"Le temps est au Grand Débat et aux Européennes" • Pour la référente "En Marche" dans le Doubs, l'heure n'est pas aux municipales. Et encore moins à Besançon.  Après la récente annonce de 25 soutiens du mouvement en faveur d'Éric Alauzet pour les municipales de 2020 à Besançon, Alexandra Cordier  tient à rappeler que le temps est au Grand Débat national. Elle souhaite d'abord s'attacher "aux idées", au renouvellement de la classe politique plutôt qu'aux individualités.

L’Adapei du Doubs s’invite dans le Grand débat national…

À l'occasion du Grand Débat national mené depuis le 15 janvier 2019 dans toutes les communes de France, l'Adapei du Doubs souhaite faire partie du paysage politique et invite au débat sur des questions de citoyenneté et plus précisément sur la place accordée aux personnes en situation de handicap. Plusieurs dates sont prévues dans le département.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.93
ciel dégagé
le 19/02 à 3h00
Vent
4.41 m/s
Pression
997.9 hPa
Humidité
79 %

Sondage