Alerte Témoin

Région: Marie-Guite Dufay «volontaire» à sa succession

Publié le 21/12/2008 - 09:20
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:37

Interrogée en marge de la session budgétaire du conseil régional, celle qui a succédé à Raymond Forni début 2008, ne cache pas son souhait de conduire la liste socialiste en 2010. Et Pierre Moscovici?

1229777701.jpg
©
Tout le monde prédisait jusque là un affrontement en bonne et due forme entre le secrétaire d’Etat Alain Joyandet, déjà candidat « chef de file » de l’UMP, et l’ancien ministre socialiste Pierre Moscovici dont on sait qu’il a envie d’être candidat à tout.
 
Mais la donne semble évoluer au fur et à mesure que Marie-Guite Dufay prend ses marques à la tête de la Région depuis le décès de Raymond Forni.
 
Elle a même déclaré en apparté jeudi qu’elle était « volontaire » a sa succession tout en soulignant que c’est le PS qui en décidera. C’est vrai qu’il vaut mieux être prudente… Cela dit, on voit mal comme le PS pourrait refuser à Marie Guite Dufay qui s’impose actuellement à la présidence de conduire la liste socialiste en 2010.
 
Surtout que les femmes sont peu nombreuses à la tête des régions pourtant toutes socialistes à l’exception de l’Alsace. Autre argument qui joue en sa faveur, la situation de l’autre prétendant qui n’a pas brillé récemment par la clarté de son parcours au sein du parti. Qui plus est ce dernier est désormais député et président de la Communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard. Largement de quoi s’occuper...
 
Si Marie-Guite Dufay poursuit son « bonne femme » de chemin, elle pourra s’imposer. Elle a prouvé lors de la session budgétaire qu’elle savait à la fois maîtriser l’opposition et, peut-être encore plus difficile, ses partenaires Verts.
 
Reste un handicap qu’on lui a souvent reproché. Il est vrai qu’elle n’a pas le relationnel facile et laisse s’exprimer un tempérament un peu froid et lunaire. Mais il faut bien reconnaître que la présidence lui a donné quelques ailes et que les conseils vraisemblablement prodigués par son entourage commencent à porter certains fruits.
 
En tout état de cause, ce n’est pas Pierre Moscovici qui peut lui donner des leçons sur ce terrain là.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.02
    légère pluie
    le 11/08 à 0h00
    Vent
    2.46 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    67 %

    Sondage