Région: Marie-Guite Dufay «volontaire» à sa succession

Publié le 21/12/2008 - 09:20
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:37

Interrogée en marge de la session budgétaire du conseil régional, celle qui a succédé à Raymond Forni début 2008, ne cache pas son souhait de conduire la liste socialiste en 2010. Et Pierre Moscovici?

1229777701.jpg
©
PUBLICITÉ
Tout le monde prédisait jusque là un affrontement en bonne et due forme entre le secrétaire d’Etat Alain Joyandet, déjà candidat « chef de file » de l’UMP, et l’ancien ministre socialiste Pierre Moscovici dont on sait qu’il a envie d’être candidat à tout.
 
Mais la donne semble évoluer au fur et à mesure que Marie-Guite Dufay prend ses marques à la tête de la Région depuis le décès de Raymond Forni.
 
Elle a même déclaré en apparté jeudi qu’elle était « volontaire » a sa succession tout en soulignant que c’est le PS qui en décidera. C’est vrai qu’il vaut mieux être prudente… Cela dit, on voit mal comme le PS pourrait refuser à Marie Guite Dufay qui s’impose actuellement à la présidence de conduire la liste socialiste en 2010.
 
Surtout que les femmes sont peu nombreuses à la tête des régions pourtant toutes socialistes à l’exception de l’Alsace. Autre argument qui joue en sa faveur, la situation de l’autre prétendant qui n’a pas brillé récemment par la clarté de son parcours au sein du parti. Qui plus est ce dernier est désormais député et président de la Communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard. Largement de quoi s’occuper…
 
Si Marie-Guite Dufay poursuit son « bonne femme » de chemin, elle pourra s’imposer. Elle a prouvé lors de la session budgétaire qu’elle savait à la fois maîtriser l’opposition et, peut-être encore plus difficile, ses partenaires Verts.
 
Reste un handicap qu’on lui a souvent reproché. Il est vrai qu’elle n’a pas le relationnel facile et laisse s’exprimer un tempérament un peu froid et lunaire. Mais il faut bien reconnaître que la présidence lui a donné quelques ailes et que les conseils vraisemblablement prodigués par son entourage commencent à porter certains fruits.
 
En tout état de cause, ce n’est pas Pierre Moscovici qui peut lui donner des leçons sur ce terrain là.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 31.06
nuageux
le 20/07 à 12h00
Vent
6.4 m/s
Pression
1014.54 hPa
Humidité
39 %

Sondage