Région : "On aide du petit hôtel en zone rurale à l'installation d'un jeune agriculteur" (P. Ayache)

Publié le 09/07/2019 - 18:13
Mis à jour le 09/07/2019 - 18:13

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

"On ne compte plus domaine ou la région n'est pas présente", tient à souligner Patrick Ayache, vice-président de la région en charge de l'action européenne et internationale, du contrat de plan, de l'attractivité, du tourisme et de l'export. "Nous montrons de façon non discutable la place que la Région prend sur le département du Doubs".

86 millions d'euros d'aides pour le premier semestre dans le Doubs

Pour le premier semestre, la région a versé 86 millions d'euros d'aides (individualisables) sur le département du Doubs (du mois de janvier au 5 juillet). Au niveau économique, Sophie Fonquernie, vice-présidente en charge de l'agriculture, de la viticulture et de l'agroalimentaire et de la promotion des terroirs, précise que les entreprises sont aidées "dans toutes les phases de leur transformation".

Ces dernières peuvent s'effectuer grâce à des subventions ou encore d'avances remboursables.  Le volet agriculture tient à cœur à la vice-présidente, elle-même agricultrice : "Nous soutenons aussi bien de manière transversale les filières par des fonds européens que par des conférences qui réunissent l'ensemble des représentants", explique-t-elle en précisant que les des filières comme celles des truffes en Bourgogne ou encore les escargots ou la raniculture sont intéressants à développer".

"Nous sommes à la fois sur les gros et les petits enjeux"

Point important pour Patrick Ayache, les aides peuvent être donnés "du petit hôtel en zone rurale à l'installation d'un jeune agriculteur" ou encore à des projets plus coûteux comme le fonctionnement des transports scolaires qui sont gratuits dans la région (coût : 6.994.000 € pour la période de la rentrée 2019 au mois de décembre).

Zoom sur les aides donnés par la région sur le département du Doubs :

Entreprises

Aides individuelles aux entreprises : 2.160.648 € (exemple : Utinam, Menuiserie Vuillemin à Chalezeule, Fruitière du plateau de Belleherbe, fruitière de la rivière Drugeon,..) TPE et entreprenariat : 61 aides  soit 858.100 euros (exemple : salon de coiffure à Roulans, Tabac-presse à Rougemont, Restauration à St-Vit, Fleuriste à Villers-le-Lac…)

Agriculture :

Aide sécheresse (au 14 juin) : 373.719 € engagés pour les exploitations, plan de compétitivité agricole/soutien culture maraîchère : 100.660 €, dotation jeunes agriculteurs : 21 soutiens soit 99.600 €.

Tourisme

16 opérations soit 595.357 € qui concernent : la halte fluviale de Deluz, base de loisirs d'Osselle, Modernisation de l'hôtel Florel à Besançon….

Lycées

Dotations de fonctionnement des lycées publics du Doubs : 7. 468. 534 € (hors gratuité des manuels scolaires et équipements pédagogiques. La Région précise sur ce point que son investissement a augmenté suite au renouvèlement des manuels scolaires suite à la réforme.

Investissements et équipement pour les lycées publics du Doubs : 7.727.108 € (exemple : réseau de chauffage et des fluides du LEGTA de Dannemarie sur Crêtes, travaux au lycée Victor-Hugo, rénovation de l'internat du lycée Cuvier…)

Apprentissages

Fonctionnement des CFA : 6.067.313 € votés pour 2019. À cela s'ajoutent les investissements à hauteur de 2.211.327 € (exemple : construction d'une salle de sport au CFA Hilaire de Chardonnet, création d'un centre mobile de formation pour le CFA de l'industrie).

Remarque : 10 millions sont consacrés au fonctionnement des instituts de formations aux professions de santé et 6.901.071 € de crédits régionaux sont votés pour les établissements d'enseignement supérieur.

Culture :

85 projets ou structures ont été retenus pour un montant de 2.803.390 € à savoir : la Rodia, le Moloco, Des artistes à la campagne, Livre dans la Boucl, la Saline Royale d'Arc-et-Senans, les nuits de Joux….

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : baisse du nombre de demandeurs d’emploi de 3,1 % sur un an

La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) et la préfecture de la Région Bourgogne Franche-Comté ont publié les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2021. On constate une baisse du nombre de demandeurs d'emploi dans les catégories A, B et C de 2,3 % sur le trimestre et de 3,1% sur un an.

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.05
peu nuageux
le 28/10 à 12h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
10 %

Sondage