Région : "On aide du petit hôtel en zone rurale à l'installation d'un jeune agriculteur" (P. Ayache)

Publié le 09/07/2019 - 18:13
Mis à jour le 09/07/2019 - 18:13

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d’euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)…

"On ne compte plus domaine ou la région n'est pas présente", tient à souligner Patrick Ayache, vice-président de la région en charge de l'action européenne et internationale, du contrat de plan, de l'attractivité, du tourisme et de l'export. "Nous montrons de façon non discutable la place que la Région prend sur le département du Doubs".

86 millions d'euros d'aides pour le premier semestre dans le Doubs

Pour le premier semestre, la région a versé 86 millions d'euros d'aides (individualisables) sur le département du Doubs (du mois de janvier au 5 juillet). Au niveau économique, Sophie Fonquernie, vice-présidente en charge de l'agriculture, de la viticulture et de l'agroalimentaire et de la promotion des terroirs, précise que les entreprises sont aidées "dans toutes les phases de leur transformation".

Ces dernières peuvent s'effectuer grâce à des subventions ou encore d'avances remboursables.  Le volet agriculture tient à cœur à la vice-présidente, elle-même agricultrice : "Nous soutenons aussi bien de manière transversale les filières par des fonds européens que par des conférences qui réunissent l'ensemble des représentants", explique-t-elle en précisant que les des filières comme celles des truffes en Bourgogne ou encore les escargots ou la raniculture sont intéressants à développer".

"Nous sommes à la fois sur les gros et les petits enjeux"

Point important pour Patrick Ayache, les aides peuvent être donnés "du petit hôtel en zone rurale à l'installation d'un jeune agriculteur" ou encore à des projets plus coûteux comme le fonctionnement des transports scolaires qui sont gratuits dans la région (coût : 6.994.000 € pour la période de la rentrée 2019 au mois de décembre).

Zoom sur les aides donnés par la région sur le département du Doubs :

Entreprises

Aides individuelles aux entreprises : 2.160.648 € (exemple : Utinam, Menuiserie Vuillemin à Chalezeule, Fruitière du plateau de Belleherbe, fruitière de la rivière Drugeon,..) TPE et entreprenariat : 61 aides  soit 858.100 euros (exemple : salon de coiffure à Roulans, Tabac-presse à Rougemont, Restauration à St-Vit, Fleuriste à Villers-le-Lac…)

Agriculture :

Aide sécheresse (au 14 juin) : 373.719 € engagés pour les exploitations, plan de compétitivité agricole/soutien culture maraîchère : 100.660 €, dotation jeunes agriculteurs : 21 soutiens soit 99.600 €.

Tourisme

16 opérations soit 595.357 € qui concernent : la halte fluviale de Deluz, base de loisirs d'Osselle, Modernisation de l'hôtel Florel à Besançon….

Lycées

Dotations de fonctionnement des lycées publics du Doubs : 7. 468. 534 € (hors gratuité des manuels scolaires et équipements pédagogiques. La Région précise sur ce point que son investissement a augmenté suite au renouvèlement des manuels scolaires suite à la réforme.

Investissements et équipement pour les lycées publics du Doubs : 7.727.108 € (exemple : réseau de chauffage et des fluides du LEGTA de Dannemarie sur Crêtes, travaux au lycée Victor-Hugo, rénovation de l'internat du lycée Cuvier…)

Apprentissages

Fonctionnement des CFA : 6.067.313 € votés pour 2019. À cela s'ajoutent les investissements à hauteur de 2.211.327 € (exemple : construction d'une salle de sport au CFA Hilaire de Chardonnet, création d'un centre mobile de formation pour le CFA de l'industrie).

Remarque : 10 millions sont consacrés au fonctionnement des instituts de formations aux professions de santé et 6.901.071 € de crédits régionaux sont votés pour les établissements d'enseignement supérieur.

Culture :

85 projets ou structures ont été retenus pour un montant de 2.803.390 € à savoir : la Rodia, le Moloco, Des artistes à la campagne, Livre dans la Boucl, la Saline Royale d'Arc-et-Senans, les nuits de Joux….

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Au régal de chouchou, nouveau salon de thé bisontin

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Connaissez-vous le Livret Engagé Sociétaire du Crédit Agricole Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • Le Crédit Agricole s’engage ! Il offre la possibilité à ses clients sociétaires de devenir acteurs des grandes transitions climatiques, agricoles et sociétales à chaque instant et quels que soient leurs moyens, grâce au Livret Engagé Sociétaire.

Plusieurs quartiers de Besançon seront plongés dans le noir à partir du 30 novembre

Dans le but de faire face à l’envolée des prix de l’énergie et à la gravité de la crise énergétique, la Ville de Besançon a lancé un "Plan de sobriété énergétique" qui impose des actions immédiates et d'ampleur inédite. À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontins…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.58
nuageux
le 01/12 à 15h00
Vent
3.62 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
79 %