Régionales 2021 : pour Odoul, Dufay "veut laisser la Bourgogne Franche-Comté aux Khmers Verts"

Publié le 22/06/2021 - 15:40
Mis à jour le 22/06/2021 - 15:21

Au lendemain du 1er tour des élections régionales lundi 21 juin, la candidate sortante Marie-Guite Dufay (PS) a annoncé la fusion de sa liste avec celle d'Europe Écologie les Verts. Pour Julien Odoul, le candidat RN, "une telle éventualité, après 17 années de gestion socialiste désastreuse, serait une catastrophe pour les Bourguignons et les Francs-Comtois."

 © Equipe de Julien Odoul
© Equipe de Julien Odoul

Selon l'accord passé entre Stéphanie Modde et Marie-Guite Dufay, huit sièges éligibles seraient attribués à la liste EELV. Suite à cette fusion de listes, le candidat RN déclare que la candidate sortante "veut laisser la Bourgogne Franche-Comté aux Khmers Verts".

Pour Julien Odoul, cette éventualité serait une "catastrophe" sur pas moins de six thématiques, dont une "catastrophe environnementale".

  • "Catastrophe fiscale avec la mise en place d'une écotaxe punitive qui mettrait en péril les 30.000 emplois liés au transport routier dans notre région tout en favorisant les transporteurs étrangers qui seraient alors plus compétitifs."
  • "Catastrophe économique avec leur fumeuse -éco-conditionnalité- qui priverait les usines et entreprises les plus en difficultés d'un soutien financier. Avec les écologistes à la région, l'exécutif régional ne pourrait jamais agir face à des crises comme celles touchant General Electric et MBF aluminium."
  • "Catastrophe sécuritaire avec un refus intégral de combattre la délinquance. Chacun peut voir le bilan catastrophique des collectivités vertes comme Besançon ou Lyon où la gestion de la sécurité est passée du travail de terrain à l'idéologie gauchiste, laxiste et communautariste."
  • "Catastrophe migratoire avec le soutien total des écologistes à l'idéologie sans-frontiériste et à l'immigration de masse sous la forme de discours humanitaires et de la bonté de la gauche, mais sans jamais regarder la facture pour les Français (2 milliards d’euros par an pour l'AME, 2 milliards d’euros pour les Mineurs non accompagnés, 17 millions d’euros pour la formation des migrants en Bourgogne Franche-Comté)."
  • "Catastrophe sanitaire et sociale en privant les enfants les plus défavorisés d'un accès à une viande de qualité dans nos cantines scolaires."
  • "Catastrophe environnementale avec le déploiement massif et aveugle d'éoliennes dans la ruralité ou encore l'abandon de nos éleveurs face aux grands prédateurs alors même que les agriculteurs sont indispensables à l'entretien des terroirs de notre région."

Pour le candidat RN, "faire barrage à la liste de la gauche est dorénavant une nécessité pour notre région."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Au bout d’une nuit blanche, premier feu vert de l’Assemblée pour le projet de loi sur le pass sanitaire

Lutte contre la recrudescence de l'épidémie dopée au variant Delta ou combat pour les libertés publiques : au bout d'une nuit blanche d'intenses débats, l'Assemblée a voté ce 23 juillet 2021 le nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clef l'extension controversée du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants.

Pass sanitaire dans les centres commerciaux : 20 km « c’est beaucoup » pour définir un bassin de vie, selon Griset

Un périmètre de 20 km, "c'est beaucoup" pour définir le "bassin de vie" dans lequel les centres commerciaux de grande taille seront accessibles sans pass sanitaire en raison de l'absence d'autres commerces de première nécessité, a estimé ce mardi 20 juillet 2021 le ministre chargé des PME Alain Griset.

Covid-19: Jean Castex sera au 13H00 de TF1 ce mercredi

Le Premier ministre, Jean Castex, est l'invité du journal de 13H00 de TF1 ce mercredi, avant le début de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de loi intégrant l'obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, a annoncé ce lundi 19 juillet 2021 la chaîne.

Eric Dupond-Moretti est mis en examen pour soupçons de prise illégale d’intérêts

Une première pour un ministre de la Justice en exercice : à l'issue de près de six heures d'interrogatoire à la Cour de justice de la République (CJR), Eric Dupond-Moretti a été mis en examen dans l'enquête sur de possibles conflits d'intérêts avec ses anciennes activités d'avocat ce vendredi 16 juillet.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.89
couvert
le 24/07 à 0h00
Vent
0.58 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
93 %

Sondage