Alerte Témoin

Régionales: Alain Joyandet est vraiment candidat...

Publié le 21/11/2009 - 19:25
Mis à jour le 21/11/2009 - 19:25

Quelques semaines après Marie-Guite Dufay (PS), Alain Joyandet (UMP) a annoncé sa candidature aux régionales. "Oui, je suis candidat à la présidence de notre région. Je vous le dois", a déclaré le secrétaire d'Etat devant un millier de personnes à Besançon.

Ca y est, le chef de file UMP s’est transformé officiellement en candidat aux régionales de mars 2010. « Ce n’est pas une surprise », a reconnu Alain Joyandet cet après-midi à Besançon en annonçant devant un millier de personnes qu’il souhaitait accéder à la présidence du conseil régional de Franche-Comté que les socialistes ont ravi à la droite en 2004.
 
Tout le ban et l’arrière ban de l’UMP, sauf le sénateur Jean-François Humbert, était réuni avec lui à l’occasion d’un show très sarkozien. Il fallait au moins « Une convention régionale de la majorité présidentielle » avec beaucoup de jeunes en t-shirt multicolore à la tribune pour préparer la salle à ce « scoop ».
 
Outre sa candidature, Alain Joyandet a commencé à dévoiler son programme. « Le cœur de notre projet, c’est l’emploi des jeunes. C’est une question cruciale pour demain et elle est à régler aujourd’hui. Nous créerons 3000 emplois en entreprises », a promis le secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie sous les applaudissements. Comment ? En offrant aux entreprises qui embauchent en CDI un jeune au chômage, l’exonération de l’ensemble des charges salariales et patronales ainsi que 10% du salaire pendant un an. « Je sais que c’est possible, c’est une question de volonté politique », a-t-il insisté.
 
Il a également révélé deux autres engagements qui ont fait vibrer la salle. « Nous diminueront d’une manière substantielle les dépenses de fonctionnement de la Région en supprimant un certain nombre de dépenses totalement inutiles et nous n’augmenterons pas les impôts ».
 
Dès la semaine prochaine, le candidat dévoilera une partie des quatre listes départementales. On ne sait toujours pas si lui-même sera tête de liste dans le Doubs ou en Haute-Saône. Il a confirmé lors d’un point de presse que Sylvie Vermeillet et Damien Meslot étaient favoris dans le Jura et le Territoire de Belfort.
 
Sur l’épineuse question de la règle du non-cumul entre une présidence de Région et un ministère validée récemment par Nicolas Sarkozy, le secrétaire d’Etat a indiqué que sa carrière politique ne l’intéressait pas et qu’il se consacrait désormais « au combat pour la Franche-Comté quelles qu’en soient les conséquences ».
 
Sur la candidature dissidente du sénateur UMP Jean-François Humbert, Alain Joyandet ne s’est pas étendu. « La grande famille UMP est aujourd’hui rassemblée. S’il n’en manquait qu’un je continuerai à lui tendre la main », a-t-il simplement lâché encore sous l’effet rassembleur de La Marseillaise qu’il venait d’entonner sur la scène.
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Publiée par Jean Castex sur Vendredi 11 septembre 2020

Coronavirus : les annonces de Jean Castex à l’issue du conseil de défense

Dernier avertissement • À l'issue du Conseil de défense, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus  afin de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" comme le souhaite le président de la République  Emmanuel Macron au moment où les indicateurs de l'épidémie sont en hausse.

OP Véolia – Suez : le sénateur Longeot s’oppose à la fusion

Le sénateur du Doubs attire l'attention du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance sur l'annonce d'une offre publique d'achat (OPA) de Veolia sur la totalité du capital de Suez. Jean-François Longeot met l’accent sur "la principale crainte qui reste bien le haut risque de casse sociale avec un plan social massif qui menacerait les 30 000 salariés du groupe en France".

General Electric : 89 emplois vont être supprimés à Belfort, le maire interpelle le président de la République

Mise à jour le 10 septembre • Le groupe General Electric va annoncer ce mercredi 9 septembre la suppression de plusieurs centaines d'emplois en France. À Belfort, la filière hydro (turbines et alternateurs pour les barrages hydroélectriques) verra 89 emplois supprimés. Le maire de la ville se dit "consterné" par des décisions "inadmissibles".

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.09
    ciel dégagé
    le 19/09 à 0h00
    Vent
    1.24 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    87 %

    Sondage