Alerte Témoin

Régionales: François Bayrou au pays des microtechniques

Publié le 01/03/2010 - 20:16
Mis à jour le 01/03/2010 - 20:16

Pour faire campagne en Franche-Comté, le patron du Modem a choisi de visiter ce lundi une entreprise de pointe à Besançon. Il a profité de sa visite pour soutenir Christophe Grudler comme tête de liste et, surtout, pour le désigner comme futur leader de son mouvement dans la région au détriment de Gérard Faivre.

« Je trouve votre aventure humaine passionnante », note François Bayrou à l’issue de sa visite chez Statice, entreprise bisontine innovante dans le domaine médical qui fabrique des implants médicaux et des accessoires de chirurgie. Autant qu’aux prouesses techniques, le patron du Modem s’est intéressé à l’itinéraire des entrepreneurs qui ont lancé cette entreprise.
 
«L’amertume est compréhensible»
 
« Ce sont neuf ingénieurs qui sont passés à la fin des années 70 de l’horlogerie aux microtechniques et qui ont depuis crée quelques 2000 emplois », a expliqué Serge Piranda, président de Statice Santé, qui a retracé cette métamorphose et qui leur a permis, à l’extinction de Lip, de rester dans la région. « Il faut braquer les projecteurs sur ces entreprises inventives», a suggéré François Bayrou impressionné par le savoir faire de Statice qui compte plus d’une centaine de salariés dont la moitié reproduisent les gestes de leurs aînés de l’horlogerie avec en prime une coiffe et une blouse. Salle blanche oblige…
 
Très détendu en échangeant avec les ingénieurs de Statice, le leader du Mouvement démocrate s’est crispé face aux journalistes qui ont voulu le faire parler sur la scission qui s’est opérée au Modem franc-comtois à la suite de la désignation de Christophe Grudler comme tête de liste aux régionales. « L’amertume est compréhensible. Il faut aussi se demander pourquoi certains n’ont pas été choisis. Nous voulons faire place à une génération nouvelle », a expliqué François Bayrou en annonçant la désignation imminente de la tête de liste comme responsable régional.
 
«Mettre les sondages à leur place»
 
Exit donc Gérard Faivre au bénéfice de « Christophe Grudler qui ressemble à la région, sérieux sans se prendre au sérieux ». « J’ai une grande confiance en lui. Il a des qualités humaines de quelqu’un qui a un grand avenir », a complété le patron du Modem.
 
Quant à l’issue du scrutin du 14 mars, François Bayrou reste confiant. « Les électeurs sont là pour mettre les sondages à leur place. Notre liste du centre est indispensable à la région et nous aurons pour mission de défendre les électeurs par un camp politique », a-t-il asséné. Au second tour, « nous aurons le choix entre l’indépendance ou un accord avec des partenaires intéressés ».
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Publiée par Jean Castex sur Vendredi 11 septembre 2020

Coronavirus : les annonces de Jean Castex à l’issue du conseil de défense

Dernier avertissement • À l'issue du Conseil de défense, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus  afin de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" comme le souhaite le président de la République  Emmanuel Macron au moment où les indicateurs de l'épidémie sont en hausse.

OP Véolia – Suez : le sénateur Longeot s’oppose à la fusion

Le sénateur du Doubs attire l'attention du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance sur l'annonce d'une offre publique d'achat (OPA) de Veolia sur la totalité du capital de Suez. Jean-François Longeot met l’accent sur "la principale crainte qui reste bien le haut risque de casse sociale avec un plan social massif qui menacerait les 30 000 salariés du groupe en France".

General Electric : 89 emplois vont être supprimés à Belfort, le maire interpelle le président de la République

Mise à jour le 10 septembre • Le groupe General Electric va annoncer ce mercredi 9 septembre la suppression de plusieurs centaines d'emplois en France. À Belfort, la filière hydro (turbines et alternateurs pour les barrages hydroélectriques) verra 89 emplois supprimés. Le maire de la ville se dit "consterné" par des décisions "inadmissibles".

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.1
    couvert
    le 21/09 à 9h00
    Vent
    2.07 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    89 %

    Sondage