Alerte Témoin

Régionales: une nouvelle triangulaire favorable à la gauche

Publié le 14/03/2010 - 23:37
Mis à jour le 14/03/2010 - 23:37

Comme en 2004, la gauche devrait gagner les élections régionales à la faveur d’une triangulaire avec l’UMP et le FN. L’ambition d’Alain Joyandet de reconquérir la Franche-Comté est sérieusement compromise par le score de Sophie Montel.

1268607407.jpg
©carvy
Impossible de ne pas évoquer d’emblée le record d’abstentions enregistré lors de ce scrutin régional. Même si la Franche-Comté n’est pas la plus mauvaise élève en la matière, il y a 394 454 électeurs de la région qui ne se sont pas déplacé, soit 48,74% des inscrits. C’est énorme et devrait alimenter la réflexion des politiques. Il est vrai qu’en 2004 régionales et cantonales étaient couplées, mais cela ne justifie pas une baisse de 12 points de participation. De quoi apporter de l’eau au moulin des partisans du vote obligatoire.
 
Pour le reste, le premier tour de ces régionales est plutôt favorable à la gauche. L’UMP arrive en tête avec 32,13 % des voix, mais n’a guère de réserves pour contrer l’alliance PS-Europe Ecologie qui se profile. Ces deux dernières formations avec respectivement 29,86% et 9,36% partent avec un avantage certain. Mais ce qui contraint le plus Alain Joyandet, c’est la perspective d’une triangulaire autorisée par le score du Front national qui avec 13,14% des suffrages dépasse nettement les 10% requis et peut donc se maintenir. Un scénario qui avait déjà été fatal à Jean-François Humbert (UMP) en 2004.
 
Marie-Guite Dufay, comme Raymond Forni à l’époque, devrait sortir victorieuse de cette configuration au second tour. Le secrétaire d’Etat à la Coopération et la Francophonie n’est d’ailleurs pas dupe. « Si les électeurs du FN revotent FN, la région restera au PS, a-t-il déclaré hier soir. Pour se rassurer, il a suggéré que « les électeurs peuvent changer d’avis entre les deux tours ».

Quant à la présidente sortante, elle a beau regretter un vrai duel entre les deux tours, elle repart au combat dans les meilleures conditions. D’autant que le score des écologistes, qui voulaient se compter après les européennes de 2009, n’est pas à la hauteur de leurs espérances. Avec seulement 9,36% des voix, leurs prétentions sont quelque peu écornées, ce qui n’est évidemment pas pour déplaire à leurs alliés. Il faudra attendre mardi soir pour savoir combien de candidats d’Europe Ecologie seront intégrés aux listes du PS et, surtout, dans quelle position.

 
Europe Ecologie est la seul liste à pouvoir fusionner. Aucun autre candidat n’a dépassé les 5% ce qui exclut la possibilité de s’allier au second tour et d’être remboursé des frais de campagne. Six listes sont dans ce cas de figure y compris le Modem de Christophe Grudler qui, avec seulement 3,52% des voix, mord la poussière. Celui qui voulait totaliser les suffrages obtenus en 2004 par l’UDF (7,69%) et par les écologistes indépendants (5,65%) reste sur le carreau, victime de la mauvaise passe du Modem au niveau national et des querelles internes intervenues en Franche-Comté à la suite de sa nomination par Paris.
 
Une fois de plus, l’extrême gauche est victime de ses divisions. Le Front de Gauche (PCF et Parti de Gauche) arrive en tête avec 4,05% des voix suivis par le NPA (3,28%) et Lutte Ouvrière (1,08%), lanterne rouge de ce premier tour juste derrière la liste Ecologie solidaire (1,12%). Quant à la Ligue comtoise, dont la chasse aux minarets et au Front national étaient les principales préoccupations, elle a obtenu 2,46% des suffrages.

Rappel des résultats:

Inscrits: 809 363
Abstentions: 394 454 (48,74%)
Votants: 414 909 (51,26%)
Blancs et nuls: 15 812 (1,95%)
Exprimés: 399 097 (49,31%)
 

  • Alain Joyandet (UMP): 128 236 - 32,13%
  • Marie-Guite Dufay (PS): 119 167 - 29,86%
  • Sophie Montel (FN): 52 443 - 13,14%
  • Alain Fousseret (Europe Ecologie): 37 344 - 9,36%
  • Evelyne Ternant (Front de Gauche): 16 172 - 4,05%
  • Christophe Grudler (Modem): 14 037 - 3,52%
  • Laurence Lyonnais (NPA): 13 089 - 3,28%
  • Christophe Devillers (Ligue Comtoise): 9824 - 2,46%
  • Claude Buchot (Ecologie Solidaire): 4471 (1,12%)
  • Michel Treppo (Lutte Ouvrière): 4314 (1,08%)

     

 
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     20.16
    légère pluie
    le 24/09 à 12h00
    Vent
    5.45 m/s
    Pression
    1007 hPa
    Humidité
    30 %

    Sondage