Alerte Témoin

Relance : la France présentera son plan à l'UE sans doute "courant octobre"

Publié le 03/09/2020 - 16:02
Mis à jour le 04/09/2020 - 08:32

La France présentera son plan de relance national à ses partenaires européens "sous doute courant octobre", a indiqué jeudi 3 septembre 2020 le secrétaire d'Etat Clément Beaune, en se disant "optimiste" quant à son approbation, qui permettra de débloquer progressivement 40 milliards de subventions.

Présent jeudi lors de la présentation par Jean Castex du plan de relance de 100 milliards d'euros, M. Beaune a précisé qu'il y aurait "une discussion collective à l'automne sur laquelle je suis confiant et optimiste parce qu'elle sera accompagnée de la présentation de nos réformes économiques et de nos priorités d'investissement". Celle-ci doit intervenir "dans les prochaines semaines, sans doute dans le courant du mois d'octobre".

L'Union européenne a voté en juillet la mobilisation de quelque 750 milliards d'euros, dont 390 milliards de subventions, afin de financer les plans de relance nationaux. Chacun de ces plans doit cependant être évalué par la Commission puis validé à la majorité qualifiée des 27 (55% des pays et 65% de la population).

"Ce n'est pas l'instituteur qui distribue des bons ou des mauvais points: chaque pays construit son plan de relance, on en discute pour coordonner nos priorités", a expliqué M. Beaune, soulignant qu'"aucun pays n'a un droit de véto".

40 milliards de l'Union européenne

Sur les 100 milliards d'euros du plan français, 40 milliards doivent provenir de l'Union européenne. "Il y aura le premier versement dès le début de l'année 2021, nous nous battons pour cela", a assuré M. Beaune.

Bercy avait indiqué de son côté que 10% du montant alloué à la France serait versé "à échéance juin 2021". "Nous avons aussi obtenu que dans les crédits européens, nous puissions financer des dépenses qui sont d'ores et déjà engagées dès maintenant et même celles qui ont été engagées au titre de l'urgence depuis le mois de mars", a souligné M. Beaune.

Dénonçant des "fake news" et "mensonges", le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes a également martelé qu'il n'y avait pas "de facture cachée, il n'y a pas d'impôt européen ou français au titre de la relance".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde « en urgence »

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.96
    légère pluie
    le 23/09 à 3h00
    Vent
    2.41 m/s
    Pression
    1010 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage