Retraites : Élisabeth Borne reçoit les partenaires sociaux ce mardi 3 et mercredi 4 janvier

Publié le 03/01/2023 - 10:45
Mis à jour le 03/01/2023 - 10:46

La Première ministre Élisabeth Borne reçoit ce mardi 3 janvier et mercredi 4 janvier les partenaires sociaux, à quelques jours de la présentation de la réforme des retraites le 23 janvier en conseil des ministres.

 © Assemblée nationale
© Assemblée nationale

Alors que les syndicats salariés rejettent le projet de l’exécutif, ces échanges "permettront de poursuivre le dialogue initié le 5 octobre dernier dans le cadre des trois cycles de concertation et de finaliser le projet de réforme", précisent les services de la cheffe du gouvernement.

Le président Emmanuel Macron a confirmé samedi lors de ses vœux son intention de lancer rapidement la réforme du système de retraites, en vue d’une application "dès la fin de l’été" 2023. Le projet est attendu le 10 janvier.

Consolider le régime de retraites

Les grandes lignes du projet n’ont pas bougé depuis la réélection du chef de l’État, déterminé à augmenter l’âge légal de départ de 62 à 64 voire 65 ans. L’objectif, a rappelé le chef de l’État, est d’ "assurer l’équilibre de notre système pour les années et les décennies à venir", et de "consolider notre régime de retraites par répartition".

Les syndicats reçus à tour de rôle

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, sera le premier reçu mardi à 15 h 30 par Élisabeth Borne. Il sera suivi par François Hommeril, président de la CFE-CGC, Frédéric Souillot, secrétaire général de FO et François Asselin, président de la CPME.

Mercredi se succéderont à partir de 15 h Cyril Chabanier, président de la CFTC), Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, Jean-Christophe Repon, vice-président de l’Union des entreprises de proximité (U2P) et son secrétaire général Pierre Burban, Laurent Escure, secrétaire général de l’UNSA, et enfin Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.

(AFP)

1 Commentaire

C'est sur que ce n'est pas ce qu'ils font dans une journée qui les fatigues...........la pénibilité ne fait pas partie de leurs travail .
Publié le 4 janvier à 20h33 par robert macarena • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.63
nuageux
le 28/01 à 0h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
83 %