Risque "très élevé" d'allergie pour le nord Franche-Comté

Publié le 25/06/2017 - 15:03
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:13

Avec les fortes chaleurs de ces derniers jours, le risque allergique est toujours en niveau 5 "très élevé" jusqu'au 29 juin 2017 sur le sud Franche-Comté. Le nord de la région est, lui, en niveau 4.

img_2572.jpg
© Hélène Loget
PUBLICITÉ

Atmo Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l’air, constate une augmentation du risque allergique pour les graminées, les urticacées, châtaigniers et les plantains. 

Les précautions à prendre

Chez les personnes allergiques, les pollens peuvent provoquer des conjonctivites,  de l’asthme, le nez qui coule, des éternuements… Dans ces circonstances, il  leur est recommandé de suivre leurs traitements ou de consulter leur médecin.

Pour limiter les risques :

  • Aérez votre logement tôt le matin ou en soirée, fermez les fenêtres le reste de la journée, évitez les promenades dans les champs ou les herbes hautes par temps sec et ensoleillé, surtout en milieu ou fin de journée             
  • Portez des lunettes de soleil afin de protéger vos yeux des pollens              
  • En voiture, roulez vitres fermées, notamment en campagne, évitez de mettre à sécher le linge dehors ;
  • Ne tondez pas votre gazon vous-même 
  • Rincez  vos cheveux avant  de  vous coucher afin d’éviter le transfert des pollens accumulés en journée sur l’oreiller.

Qu’est-ce qu’Atmo Franche-Comté ?

ATMO Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) et le  Réseau des Allergologues de Franche-comTé (RAFT), surveille les pollens en FrancheComté. Cette surveillance permet :

  • Aux médecins francs-comtois de mieux diagnostiquer une allergie chez les patients venus les  consulter ;
  • Aux personnes allergiques de limiter les effets de l’allergie en prenant un  traitement préventif au début  du pic pollinique.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.41
légère pluie
le 22/09 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1012.58 hPa
Humidité
97 %

Sondage