Rythmes scolaires : "Quand on prend le temps d’expliquer, cette re?forme se passe bien"

Publié le 09/01/2014 - 10:20
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:31

La Fédération des conseils de parents d'élèves du Doubs défend la réforme des rythmes scolaires notamment en expliquant que "quand on prend le temps d’expliquer la re?forme aux parents, quand on prend le temps d’associer parents, enseignants, collectivite?s, cette re?forme se passe bien." Elle raconte également que cette réforme permettra que l'enfant "pourra se détendre si l'on ne charge pas les temps libérés par l'école".

dsc_1947.jpg
Image d'illustration ©roman
PUBLICITÉ

« Une pe?tition circule contre la re?forme a? Besanc?on.
Apre?s tout le de?bat de?mocratique autorise a? exprimer un de?saccord.

Mais quand ce sont les syndicats d’enseignants qui relayent la pe?tition des parents c?a donne un e?trange gou?t de manipulation.

Quand on prend le temps d’expliquer la re?forme aux parents, quand on prend le temps d’associer parents, enseignants, collectivite?s, cette re?forme se passe bien.

Mais quand on oppose les uns aux autres dans des joutes dogmatiques, personne n’y gagne et surtout pas l’enfant.

Un enfant demi-pensionnaire dont les parents travaillent et qui n’a pas de nounou passe 10 a? 11 heures a? l’e?cole. Cette re?forme n’y changera rien.
Par contre, l’enfant se rendra compte qu’il a moins d’e?cole par jour.
Et il pourra se de?tendre si l’on ne charge pas les temps libe?re?s par l’e?cole avec des activite?s qui demandent a? l’enfant autant d’attention que l’e?cole…

Oui cette re?forme va dans le bon sens : celui du respect des besoins de l’enfant.
Si la mise en œuvre peut e?tre parfois laborieuse localement, il ne faudrait pas par principe rejeter l’ide?e me?me de re?forme.

« Le taux e?leve? d’illettrisme parmi les enfants entrant en 6 , les milliers de jeunes qui quittent l’e?cole chaque anne?e sans qualification, les mauvais re?sultats des e?le?ves franc?ais aux tests PISA (…)… autant de facteurs qui de?shonorent l’e?cole franc?aise et font peser sur elle une e?norme pression pour que les choses changent. Le vieux reme?de qui consiste a? fermer les yeux et a? distribuer de l’argent aux e?coles n’a jamais bien marche?, et de?sormais les caisses sont vides». Peter GUMBEL, On ache?ve bien les e?coliers, Grasset 2004, p 146. »

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Christophe Lefort et Laurent Jeune, instituteurs à Valdahon, avaient crée en 2015 Lexiclic. Cette application aide les élèves dès leur plus jeune âge à orthographier de la meilleure des façons les mots de la langue française. En juin 2019, ils lancent leur méthode de lecture et d’écriture dédiée aux instituteurs du CP : Métalo.

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) va allouer près de 300 000 € aux équipes pédagogiques pour contribuer à la réussite des étudiants de 1e cycle de l’enseignement supérieur, à la rentrée 2019. Afin de créer une dynamique de réseau, les acteurs du projet RITM-BFC se réuniront le 27 juin 2019 à Dole (au lycée Nodier).

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.99
couvert
le 25/06 à 15h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1018.84 hPa
Humidité
52 %

Sondage