Alerte Témoin

Sécurité routière : Emmanuel Barbe attendu début avril dans le Doubs

Publié le 28/03/2018 - 16:00
Mis à jour le 30/03/2018 - 12:40

Le délégué interministériel à la sécurité routière est attendu le 12 avril 2018 dans le Doubs. Il sera notamment question de la baisse de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens sans séparateur à compter du 1er juillet 2018

capture_decran_2018-03-28_a_15.53.38.png.jpg
Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière et délégué à la sécurité et à la circulation routières depuis le 1er avril 2015 © sénat TV

À l'occasion de sa visite chez Wolrdplas, société qui développe des solutions de panneaux de signalisation connectés et lumineux, le préfet du Doubs a annoncé la visite du délégué interministériel à la sécurité routière dans le Doubs le 12 avril 2018.

Raphaël Bartolt souhaiterait présenter les solutions innovantes de la société bisontine en matière de sécurité routière, au moment où de nombreux panneaux seront à changer le long de routes lors du passage à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens.  Dans le Doubs, entre les routes départementales et les routes nationales, il y aurait seulement une centaine de panneaux "90 km/h" à remplacer. Mais de nombreux autres pourraient fleurir le long des routes pour bien rappeler la limitation de vitesse.

Emmanuel Barbe fervent défenseur des 80 km/h sur les routes a toujours estimé que la baisse de la vitesse était une question de "bon sens". "Le fait que cela ferait baisser le nombre de morts et le nombre d'accidents ne fait pas l'ombre d'un doute", avait réagi en décembre dernier Emmanuel Barbe sur France info "C'est une donnée scientifique mesurée par de nombreuses études dans le monde (…) Si on fait baisser de 10 % la vitesse moyenne, on obtient une baisse de 4,6 % du nombre de morts". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.93
    couvert
    le 24/09 à 9h00
    Vent
    2.67 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage