Sexisme, harcèlement sexuel : pour Jacques Vuillemin, "ça suffit" !

Publié le 17/05/2016 - 16:47
Mis à jour le 17/05/2016 - 16:48

Lundi 9 mai 2016, le député Europe Ecologie Les Verts (EELV) de Paris Denis Baupin démissionnait de son poste de vice-président de l'Assemblée nationale après la publication de plusieurs témoignages de militantes et collaboratrice de son parti l'accusant de harcèlement sexuel. Cette affaire a permis de délier les langues et de remettre le sujet du sexisme en France sur le tapis. Jacques Vuillemin, ancien adjoint au maire à Besançon et écrivain, en parle dans sa contribution sur maCommune.info intitulée "Ca suffit."

11011565_842102949197990_4191038547787541431_n.jpg
Jacques Vuillemin ©DR

Contribution

PUBLICITÉ

« CA SUFFIT.

Si la classe politique salue le courage des femmes qui osent dénoncer le harcèlement dont elles sont victimes , c’est pour mieux masquer la lâcheté de ceux qui savaient et se sont tus.

En dépit de tous les discours, promesses depuis des années, cette triste affaire Baupin, révèle la fragilité de la situation des femmes dans notre société et pas seulement en politique. Cette triste affaire et l’omerta qui la couvre est la marque d’ une régression profonde que l’on refuse de voir. 

Il est temps de dire : CA SUFFIT.

Quand la réputation d’un parti est plus importante que la dignité d’ une femme victime de harcèlement, quand la carrière d’ un homme politique, fût-il brillant, est plus importante que l’ humiliation subie par une femme, il est temps de dire :

CA SUFFIT.

Quand la dignité d’une femme victime de harcèlement est considérée par certains hommes politiques comme une histoire de bonne femme, il est temps de crier :

CA SUFFIT.

Le harcèlement sexuel est un délit qui doit être combattu et condamné autrement que par de simples mots. A ceux qui puisent dans l’ audace des mots l’ illusion de l’action, il est temps de dire : CA SUFFIT .

Les mots, les discours : CA SUFFIT . Il faut agir, légiférer si nécessaire pour protéger les victimes et non leur bourreau. »

Jacques VUILLEMIN   

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.43
partiellement nuageux
le 22/09 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1013.32 hPa
Humidité
82 %

Sondage