Sonaxis sonde les micro-défauts de l’industrie

Publié le 16/01/2014 - 11:14
Mis à jour le 16/01/2014 - 11:14

Installé sur la zone Temis à Besançon, Sonaxis est l’un des rares fabricants de capteurs ultrasonores en France à maîtriser la technologie piezo-composite. Une spécialité qui lui vaut, un peu plus de dix ans après sa création de surfer sur une croissance continue au rythme de 20% par an.

sonaxis_ctraces_ecrites.jpg
Sonaxis Guillaume Pierre ©traces écrites news
PUBLICITÉ

“Je n’aurais jamais fait tout ce chemin en restant dans un grand groupe”, expose d’emblée Guillaume Pierre. Le P-DG fondateur de Sonaxis à Besançon ne regrette pas s’être posé, il y a dix ans, sur la zone de Temis où il emploie aujourd’hui 15 personnes.

Ancien cadre d’Areva en Bourgogne, il choisit la capitale comtoise pour ses atouts dans les microtechniques. Faute de compétences techniques suffisantes, il embauche une jeune ingénieure en matériaux, Sophie Crozat, désormais son associée. Un premier contrat pour Bosch lance le tandem.

“Je donne des yeux à la matière”

Guillaume Pierre parle de manière imagée d’une activité complexe :  “je donne des yeux à la matière”. Plus prosaïquement, il fabrique des capteurs ultrasonores. Ils servent à détecter et caractériser les défauts dans les soudures et tous les matériaux opaques comme l’acier, la céramique, le béton, les polymères, etc.

Les utilisateurs sont les secteurs de la sidérurgie, de l’automobile, de l’aéronautique, du nucléaire : des industries pour lesquels le zéro défaut est une exigence absolue. Dernièrement, il a décroché un marché dans le domaine des télécommunications avec Thales.

Avec 500 sondes par an, le chiffre d’affaires évolue sur une courbe exponentielle, au rythme de 20% par an pour atteindre en 2013 les 2 millions d’€. Avec un bilan à l’équilibre depuis deux ans.

  • Lire la suite de l’article de Christiane Perruchot sur le site de notre partenaires Traces Écrites 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Courant novembre 2019, un nouveau concept de commerce ouvrira ses portes rue Gustave Courbet, dans les anciens locaux de la maroquinerie Prieur-Boisson à Besançon. Il s'agit de Waves Concept : un café au rez-de-chaussée, un salon de coiffure à l'étage. Antoine, le gérant, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.2
ciel dégagé
le 14/10 à 6h00
Vent
1.81 m/s
Pression
1014.46 hPa
Humidité
90 %

Sondage